Quatrième de couverture « L’Etat est mort, Vive l’état! »

«  Retraites, chômages, absence d’avenir pour leurs enfants, tous les problèmes qui agitent les français en ce moment ont une source commune : l’Etat est sorti de ses missions pour se mettre à faire un peu n’importe quoi et ce n’importe quoi a été financé par la dette.

Les récents problèmes de la Grèce ont montré que des pays peuvent se voir refuser l’accès aux marchés financiers et à l’emprunt. Brutalement, le pays pers alors toute sa souveraineté et doit, sébile en main et corde au cou, mendier de quoi boucler ses fins de mois auprès des organisations internationales comme le FMI.

L’alternative à ce qui serait un désastre inouï est de prendre les mesures qui s’imposent avant que le FMI ne s’installe à Paris.

En écrivant ce livre, mon but est d’aider chaque lecteur citoyen à comprendre ce qui menace la stabilité économique et politique de notre « cher et vieux pays », pourquoi et comment nous en sommes arrivés là. Il sera ainsi à même de faire pression pour que les bonnes décisions soient prises.

Car les solutions sont connues et ont déjà été appliquées ailleurs, en Suède, au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Chine. Il faut tout simplement trouver le courage politique pour les appliquer. Nous avons tout au plus deux ans pour redresser la barre, après il sera trop tard et d’autres, le FMI, Bruxelles, prendront les décisions à notre place.

La France est ainsi faite que tout sursaut national est d’abord un sursaut de l’Etat. Notre Etat, aujourd’hui aux mains d’un « caste », doit redevenir L’Etat de tous les français, nés ou à naitre. Dans les années qui viennent, il va nous falloir redéfinir son rôle et ses missions. De fait, nous entrons dans une bataille similaire à celle qu’ont connue nos grands ancêtres de l’époque des lumières quand ils ont voulu affranchir l’Etat de ceux qui l’avaient conquis à leur profit pour le rendre à la fois efficace, neutre et laïc. C’est l’enseignement des lumières qui reste d’une grande actualité, qu’il nous faudra appliquer. Telle est la tâche qui nous attend. Ce sera dur, ce sera long, mais peu de pays ont autant d’atouts que la France pour livrer et gagner cette bataille. »

C.G

Publicités

A propos IDLibertés

L ‘Institut des Libertés est un think tank indépendant. Constitué sous la forme d’un fonds de dotation (loi du 4 août 2008), l’Institut des Libertés est enregistré auprès de la préfecture de Paris. Notre souhait aujourd’hui au travers de l’Institut des Libertés est de tenter de proposer des pistes de réflexions libérales, sur des sujets aussi vaste que l’Economie, la Finance, les Sciences , la Littérature ou la politique. Sans tenter de professer un catéchisme ni d’influer politiquement, L'institut des Libertés se propose comme une plateforme de parole alternative ou tout un chacun serait libre de venir contribuer institutdeslibertes@gmail.com. Redonner enfin au libéralisme son vrai visage; non pas celui d’une finance sans foi ni loi mais bien celui du siècle des lumières, profondément humaniste et fervent défenseur des libertés individuelles.
Cet article a été publié dans Extraits de "L'Etat est mort ! Vive l'état". Ajoutez ce permalien à vos favoris.