L’étalon or ?

Un participant à la conférence de l’institut Turgot (le 28 septembre dernier) m’a renvoyé les objections suivantes.

Je cite :

« Monsieur,

Vous préconisez comme solution à la crise actuelle l’interdiction constitutionnelle de faire des déficits ainsi que la baisse du déficit primaire et en particulier la baisse de 25 % des salaires des fonctionnaires et la libéralisation de tous les pans de l’économie qui ne sont pas encore libéralisés; cependant je m’étonne que vous apportiez une réponse exclusivement budgétaire à une question monétaire puisque cette crise, à mes yeux en tout cas, est avant toute autre chose une crise monétaire certes avec des impacts financiers bancaires et budgétaires. N’en déplaise a votre mentor Milton Friedman,

 

(question1) ne peut on pas justement considérer que cette crise monétaire trouve notamment ses racines dans la fin de la convertibilité or du dollar en 1971??? et son ‘encouragement’ aux déficits et déséquilibres engendrés et que seul un retour à l’étalon or, au sens 19ème siècle, pourrait seul assurer une nouvelle stabilité monétaire et donc économique du monde obligeant ainsi chaque pays a plus d’orthodoxie financière. J’ai eu l’occasion d’échanger a ce sujet avec Jim Rogers la semaine dernière a Shanghai et c’est un point de vue que lui même défend depuis longtemps maintenant.

(question2) Je n’ai d’ailleurs pas non plus compris pourquoi vous avez dit qu’il faudrait se préparer a vendre l’or si le tea party venait aux affaires???

 En effet je vais très souvent aux us et je vois le tea party prendre de l’ampleur un peu plus chaque année, certes les founding fathers y retrouveraient un certain esprit fondateur mais Ron Paul est totalement en faveur de l’etalon or et de la réouverture des mints et cela ne pourrait difficilement militer pour une chute de l’or bien au contraire..

Réponse de Charles Gave

L’étalon or a pris des dimensions mythiques dans l’esprit de bien des gens, ce qui montre simplement qu’ils ne comprennent pas ce qu’est la monnaie ni ce qu’est le crédit. 

La monnaie sert à mesurer la VALEUR (ETALON DE VALEUR) mais personne n’a jamais pu m’expliquer pourquoi une monnaie en général ou l’or en particulier avaient de la valeur puisque cela ne sert à rien. 

Pour plus de détail sur la nature de la monnaie et du crédit, lire mon livre « Libéral mais non coupable » chez Bourin également.

Certes l’or est utile pour se protéger contre les spoliations étatiques (impôt, nationalisation, hyperinflation), mais c’est simplement parce que les autres sont prêts à l’accepter comme paiements.

Il s’agit la d’une constatation, mais en rien d’une explication

Qui plus est, la  crise actuelle n’est pas une crise de la monnaie mais une crise du crédit et donc de l’excès d’endettement. Aurions-nous été en étalon or que les choses se seraient passées exactement de la même façon.En effet, la crise que nous traversons, contrairement à la crise des années 70 n’a rien a voir avec la monnaie et tout avec des excès d’endettement et de crédit, qui se sont produits dans le passé avec ou sans  l’étalon or.

Il y a peu de différences entre la crise actuelle et la crise bancaire qui avait suivi la faillite de l’Amérique Latine dans les années 1890. 

De même , il y a peu de différences entre cette crise et toutes les grandes crises liées au financement des chemins de fer de l’immobilier ou des colonies au 18 eme et au 19 eme siècles, ou des dépressions beaucoup plus sérieuses que celles de 1930 se sont produites très fréquemment.Donc, en étalon or, tout l’or du monde se serait retrouvé en Chine ou dans les pays de l’opep, et je ne vois pas très bien pourquoi nous nous en porterions mieux.Nous aurions donné à des gens parfaitement odieux le moyen d’acheter tous nos actifs à bas prix.

Faut il rappeler que la dépression des années 30 trouve sa source directement dans le fait que les USA ont ‘aspiré » tout l’or du monde et ont refusé de faire monter leur masse monétaire à l’époque, de peur de faire redémarrer la spéculation à Wall Street et que de ce fait, tous les pays qui avaient des comptes courants déficitaires voyant leurs masses monétaires baisser  et sont rentrées en dépression sans rien pouvoir faire.

Brillant résultat!

Nous avons un hilarant succédané de l’étalon or dans l’euro, ou l’Allemagne joue le rôle des USA dans les années 30,  moyennant quoi la Grèce, l’Irlande. l’Espagne, le Portugal et bientôt la France vont rentrer en dépression. Re bravo!

Encore une fois, si vous voulez rétablir les totalitarismes, rétablissez l’étalon or! 

Le résultat est garanti.

 Philosophiquement, rien de pire que les gens qui ont une solution toutes prêtes quelque soit  le problème. Comme le dit la sagesse populaire, pour celui qui a un marteau, tout ressemble à un clou !

Le problème aujourd’hui est double

  • il faut trouver une façon d’empêcher les Etats d’emprunter
  • il faut trouver une façon de contrôler les banques sans que l’Etat les nationalise.

l’Etalon or n’a réglé aucun de ces deux problèmes, jamais,  puisque pendant les deux siècles ou nous l’avons eu  nous avons eu faillites étatiques et paniques bancaires sans arrêt

Publicités

A propos IDLibertés

L ‘Institut des Libertés est un think tank indépendant. Constitué sous la forme d’un fonds de dotation (loi du 4 août 2008), l’Institut des Libertés est enregistré auprès de la préfecture de Paris. Notre souhait aujourd’hui au travers de l’Institut des Libertés est de tenter de proposer des pistes de réflexions libérales, sur des sujets aussi vaste que l’Economie, la Finance, les Sciences , la Littérature ou la politique. Sans tenter de professer un catéchisme ni d’influer politiquement, L'institut des Libertés se propose comme une plateforme de parole alternative ou tout un chacun serait libre de venir contribuer institutdeslibertes@gmail.com. Redonner enfin au libéralisme son vrai visage; non pas celui d’une finance sans foi ni loi mais bien celui du siècle des lumières, profondément humaniste et fervent défenseur des libertés individuelles.
Cet article a été publié dans Billets d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’étalon or ?

  1. Brueghel dit :

    Monsieur Gave,
    connaissez-vous Norman Palma et en particulier son dernier livre sur la monnaie,
    « Le capitalisme malade de sa monnaie. »
    Voici un lien http://www.normanpalma.info/index.html
    Bien à vous.

  2. Cher Monsieur,
    Je connais un peu les thèses de Norman Palma mais elles ne m’intéressent pas beaucoup.
    Il fait partie de ces économistes qui ont des idées très arrêtées sur la façon dont le système monétaire international devrait être ‘reformé », avec un plan pour une monnaie internationale basée sur les autres monnaies et bien sur, sur l’or.
    A la base de cette analyse la constatation que le capitalisme est malade.
    Pour la bonne forme, je rappelle que je vis a HK et que le capitalisme s’y porte très bien.
    J’ajoute que depuis vingt ans trois milliards d’individus ont été sortis de la plus abjecte pauvreté et justement par le capitalisme qui ne me parait pas si malade que cela pour arriver à un tel résultat. J’ajoute enfin que l’un des rares pays à n’avoir pas bénéficie de cette hausse du niveau de vie mondial est le Nicaragua, gouverné par des socialistes purs et durs et qui se trouve être le pays de monsieur Palma.
    Si vous faites un faux diagnostique, ce qui me parait être le cas, le remède que vous proposez ne va pas être très adapté.
    Qui plus est, les pays qui sont en danger aujourd’hui sont justement ceux où le secteur privé est en perte de vitesse par rapport au secteur public.
    Le problème dans ces pays, y compris et surtout aux USA avec l’administration Obama c’est la croissance d’un état mortifère, et non pas une quelconque maladie du capitalisme. Le vieil Ouest est en train de crever à cause de son Etat et la solution que l’on nous propose est…plus d’Etat?
    Monsieur Palma veut créer un de ces monstres du type Euro sources de milliers de jobs pour encore plus de fonctionnaires qui passeront force règlements pour empêcher les entrepreneurs de travailler. Voila qui est bien compréhensible, puisqu’il est fonctionnaire!
    Hayek avait coutume de parler de ce qu’il appelait la « présomption fatale » ou plus simplement la croyance que certains avaient qu’un système tout droit sorti de leur tète allait fonctionner mieux qu’un système qui sautoréformait lentement.
    La France doit en être à sa douzième constitution depuis 1789, l’Angleterre est restée a sa constitution non écrite qui évolue doucement avec le temps… Lequel des deux est reste une démocratie depuis 200 ans sans interruption?
    Ce que les gouvernements doivent organiser, c’est une concurrence honnête des monnaies les unes avec les autres, pour que chacun puisse épargner dans la monnaie de son choix. Ce qui suppose des banques centrales indépendantes et une absence du contrôle des changes partout.
    Comme chacun le sait, nous en sommes loin et ce n’est pas en créant un monstre technocratique de plus que nous nous en rapprocherons.
    Amicalement,
    CG

  3. Brueghel dit :

    Monsieur Gave,
    je ne reconnais absolument pas dans votre réponse la thèse de monsieur Palma.
    Je crois que nous n’avons pas dû lire le même auteur.
    Il défend un retour à un SMI fondé sur un étalon poly-métallique, dégagé de toutes interventions des Etats, qui manipulent allégrement le taux de change de leur monnaie.
    Il a toujours été contre la construction de l’euro, qu’il trouve absurde et le vecteur de la socialisation de nos économies.
    Il est d’ailleurs contre le fonctionnariat à vie, comme c’est le cas en France.
    Mais il donne une explication historique intéressante des raisons pour lesquelles l’étalon-or n’a plus fonctionné correctement.
    Ces analyses sont assez proches de J. Rueff, bien qu’elles divergent sur le fait que M. Palma est favorable à un étalon international fondé sur plusieurs métaux précieux.
    Bien à vous.

  4. Cher Monsieur
    J ai peut etre ete un peu dur avec monsieur Palma
    La realite c est que je ne vois pas en quoi le fait d avoir des monnaies gagees sur des metaux precieux ou non ameliore quoique ce soit
    Penser que la monnaie puisse avoir une valeur intrinseque liee a son cout de production nous ramene a la valeur travail des marxistes et serait un recul gigantesque par rapport a la valeur subjective des Autrichiens
    Nous reculerions de 150 ans.
    Donner un pouvoir politique aux principaux producteurs de metaux precieux, souvent des dictatures me semble tres dangereux

    La monnaie est une convention
    Faites moi une bonne politique et je vous ferai une bonne monnaie disait son ministre des finances a napoleon
    Arretons d essayer de trouver une solution miracle au soi disant probleme de LA MONNAIE
    Independance des banques centrales, interdiction de manipuler les changes, concurrence des monnaies entre elles, absence de controle des changes, voila qui me parait facile a mettre en place
    Amicalement
    CG

  5. Ayoub HAMMAS dit :

    Monsieur Gave,

    Je suis étudiant en master 2 Economie et Finance Internationales et je prépare mon mémoire de fin d’étude sur la relation entre les déséquilibres du système monétaire international, le statut du dollar et la montée en puissance de l’or. Dans un premier temps, j’essaie d’analyser l’état du SMI actuel dans ses effets sur les flux de portefeuille et l’économie mondiale.. l’idée que j’ai tiré de cette analyse est que le grand problème monétaire d’aujourd’hui trouve son origine dans le privilège dont profitent les Etats-Unis. Autrement dit dans l’incapacité de la communauté internationale à imposer aux Etats-Unis le respect de leurs engagements et obligations. Certes, le dollar est la monnaie suprême au niveau international, mais vue les incertitudes qui dominent les marchés financiers, on assiste à une guerre des monnaies -via les interventions des banques centrales sur le marché des changes- et une la flambée sans précédente des cours de l’or.
    La question qui se pose à ce stade est comment peut on réguler le SMI ? est ce par l’émission d’une monnaie internationale à l’instar des DTS pour détrôner le dollar ? Comment peut on imposer aux E-Unis le respect des règles de l’émission monétaire ? est ce que la mise sous tutelle de la F.E.D pourra être la remède ? quel sera le sort du dollar ? est ce qu’on va assister à la faillite des Etats-Unis ?…
    Certains auteurs avancent l’idée du retour à l’étalon or comme passage obligé pour régler les problèmes actuels.. personnellement je ne partage pas leur point de vue car le stock de l’or mondial est très limité par rapport au volume des transactions d’une part et parce que l’origine des imperfections du S.M.I résident principalement dans l’endettement et le non respect des règles d’émission monétaire.

    A mon avis, une lecture dans les principes de la finance islamique (la notion de la dette dans l’islam) pourra répondre à ces questions.. mais la mise en place de ces principes s’avère très difficile.

    Bien à vous,

    Ayoub HAMMAS

Les commentaires sont fermés.