La Chine prépare le G20 (à paraitre dans le JDF)

A peine de retour à Hong-Kong après un périple qui m’a mené des Etats-Unis à la vieille Europe en passant par la France, toujours le plus beau pays du monde, je suis retombé dans le brouhaha asiatique ou le problème n’est pas l’absence de mouvements mais bien plutôt l’excès d’agitation.

A peine étais je installé a mon bureau qu’une nouvelle énorme tombait.

La banque centrale Chinoise a décidée de relever ses taux d’intérêt, et cela est extraordinairement important.

En effet  pour que le monde revienne à l’équilibre, il faut que la Chine cesse de compter sur ses exportations pour tirer sa croissance et se retourne vers sa consommation domestique et que donc les excédents Chinois baissent en raison d’une forte croissance des importations.

Il y a plusieurs mois, j’avais écrit dans le JDF que si (et quand) la Chine annonçait qu’elle acceptait de laisser monter son taux de change, alors il faudrait acheter les actions du monde entier, partout

Cette décision, elle l’a prise il y a plusieurs semaines, et à la stupéfaction générale, les marches montent…

Ce que la Chine nous dit aujourd’hui en faisant monter ses taux d’intérêts, c’est qu’elle va permettre enfin et de plus en plus aux épargnants Chinois de gagner leur vie honorablement.

Fini la croissance débridée, créée par un endettement de plus en plus grave de l’Etat ou des municipalités Chinoises

Fini les taux de croissance de l’économie à 8 % par an minimum, que le Politburo décrétait comme une « Ardente Obligation »

La croissance en Chine va certes être moins forte, aux alentours de 6% parc an, mais elle sera de bien meilleure qualité et surtout elle va tirer autre chose que les importations des matières premières.

Le but est maintenant non plus de créer des emplois a tout va, puisque le nombre de nouveaux entrants sur le marché du travail est en train de s’écrouler mais bien plutôt de faire monter le niveau de vie de ceux qui ont déjà un emploi.

Deux axes pour arriver a ce résultat: une hausse des salaires déjà impressionnante et qui n’est que la conséquence de la situation démographique, et la hausse de la monnaie qui enrichit les Chinois en leur rendant moins chers toutes les importations

 

Le premier de mes deux sujets d’inquiétude depuis des mois était, comme je viens de le dire la politique du taux de change de la Chine.

La décision qui vient d’être prise à été annoncée de façon tout a fait exceptionnelle non pas par la banque centrale Chinoise, mais par le pouvoir politique au plus haut niveau, le lendemain d’une réunion.

C’est une façon de signaler que cette décision est de nature politique et qu’elle marque un profond et réel changement.

Les chinois sont en train de sortir de leur mercantilisme où, à tout le moins de l’atténuer.

 

Comme je l’ai expliqué la semaine dernière, le deuxième obstacle sur la route d’un rééquilibrage mondial que chacun souhaite et ou nul ne peut perdre, c’est bien entendu la politique insensée suivi par l’administration Obama qui pense que faire croitre l’Etat, ruiner les épargnants en maintenant des taux réels négatifs et appauvrir le citoyen de base en faisant baisser sa monnaie est un moyen de créer des emplois. Voila qui rappelle l’Union de la Gauche en France de 1981a 1983.

 

Si comme je le pense, cette politique est massivement désavouée par les électeurs le 2 Novembre, alors plus rien ne s’opposera à la hausse des marches des actions, et je gage que les sociétés bien gérées feront beaucoup mieux que l’or et les matières premières, l’infinie demande Chinoise disparaissant au moins en partie

Je reste cependant vendeur sur les obligations puisque leur prix, a terme, ne va plus être manipulée par les banques centrales, qui n’auront plus d’excuses.

 

 

Charles Gave

suite 3903

central plaza

18 harbour Road

Wanchai

Hong-kong

 

Publicités

A propos IDLibertés

L ‘Institut des Libertés est un think tank indépendant. Constitué sous la forme d’un fonds de dotation (loi du 4 août 2008), l’Institut des Libertés est enregistré auprès de la préfecture de Paris. Notre souhait aujourd’hui au travers de l’Institut des Libertés est de tenter de proposer des pistes de réflexions libérales, sur des sujets aussi vaste que l’Economie, la Finance, les Sciences , la Littérature ou la politique. Sans tenter de professer un catéchisme ni d’influer politiquement, L'institut des Libertés se propose comme une plateforme de parole alternative ou tout un chacun serait libre de venir contribuer institutdeslibertes@gmail.com. Redonner enfin au libéralisme son vrai visage; non pas celui d’une finance sans foi ni loi mais bien celui du siècle des lumières, profondément humaniste et fervent défenseur des libertés individuelles.
Cet article a été publié dans Billets d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Chine prépare le G20 (à paraitre dans le JDF)

  1. Ping : La croissance chinoise, un mirage? « le blog a lupus…un regard hagard sur l'écocomics et ses finances….

  2. petitrader dit :

    Info importante venue de Chine en effet !
    Pour ce qui est d’Obama il va falloir que les républicains réussissent à se trouver un vrai champion.

Les commentaires sont fermés.