Cout d’un CDS

Publicités

A propos IDLibertés

L ‘Institut des Libertés est un think tank indépendant. Constitué sous la forme d’un fonds de dotation (loi du 4 août 2008), l’Institut des Libertés est enregistré auprès de la préfecture de Paris. Notre souhait aujourd’hui au travers de l’Institut des Libertés est de tenter de proposer des pistes de réflexions libérales, sur des sujets aussi vaste que l’Economie, la Finance, les Sciences , la Littérature ou la politique. Sans tenter de professer un catéchisme ni d’influer politiquement, L'institut des Libertés se propose comme une plateforme de parole alternative ou tout un chacun serait libre de venir contribuer institutdeslibertes@gmail.com. Redonner enfin au libéralisme son vrai visage; non pas celui d’une finance sans foi ni loi mais bien celui du siècle des lumières, profondément humaniste et fervent défenseur des libertés individuelles.
Cet article a été publié dans Billets d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Cout d’un CDS

  1. Desmeuzes dit :

    Merci infiniment pour ce graphique qui vaut mille discours !

  2. Gilles dit :

    Bonsoir M. Gave,
    Ne faut-il pas voir dans l’idée des E-bonds ou European Sovereign Bonds, si elle est adoptée, l’arme fatale inventée par les euro-dépendants pour sauver l’euro? Toutes ces personnes (politiques, technocrates,…) qui feront tout pour que leur poule aux oeufs d’or ne disparaisse pas.
    Alors certes, ces E-Bonds ne dispenseront pas les pays les moins vertueux de devoir réduire drastiquement leurs trains de vie, mais au moins l’euro sera sauvé (non pas que je cautionne cela). J’ai le sentiment que ce serait une manière détournée de laver son linge sale entre « gentlemen européens » ? Qu’en pensez-vous?
    Ceci m’amène à une deuxième question: Dans de telles circonstances et surtout avec de tels jusqu’au boutistes, garder ses liquidités en SEK ou CHF ou autres monnaies comme vous le préconisez, ne revient-il pas à se priver d’un fort rebond de l’ euro par rapport à ces mêmes monnaies (même à long terme), et donc de réduire significativement son capital? Bref, n’est-il pas un peu tard pour rentrer dans la danse?
    Cordialement,
    Gilles

    • Cher Monsieur
      Parlons clair
      Un Ebond serait une obligation emisee par l’Espagne et garantie par l’Allemagne
      Cela entrainerait un ecroulement du marche obligataire allemand, qui a peut etre deja commence
      J’ai du mal a voir en quoi ce serait une bonne nouvelle pour l’Europe
      Et pour etre tres franc, je ne sais aps jouer ces mouvemenst a court terme
      La situation me parait loin d’etre claire en Europe, la position Allemande tres confuse
      Pour l’instant je prefere rester a l’ecart
      L’un des principes de base de la gestion est si je ne comprends pas je ne joue pas
      je garde mes avleurs exportatrices et mes obligations non europeenes
      Amicalement
      cg

    • Cher Monsieur
      Merci de vos remarques
      j’ai etabli ce blog pour esayer de prevenir mes concitoyens de ce qui les attend
      Faites le connaitre autour de vous
      En ce qui concerne les reformes, nous sommes au debut d’une longue marche, et la France vient a peine de se mettre en mouvement
      Mais ces reformes sont indispensables, elles auront lieu et c’est ce qui me rend optimiste sur le moyen terme
      Amicalement
      CG

  3. bubulle dit :

    Il manque l’Allemagne sur le graphique, ainsi que les USA, la GB, le Japon.

  4. Bonjour,

    peut être parce qu’à part l’Allemagne, aucun des pays que vous citez ne font partis de la zone euro?

    Qu’en pensez-vous?

    CG

  5. bubulle dit :

    J’en pense que la situation de chaque grande zone économique est intéressante, si l’on souhaite se forger une opinion d’ensemble la plus objective possible. N’êtes-vous pas d’accord ?

  6. BA dit :

    Mardi 7 décembre 2010 :

    Strauss-Kahn appelle l’Union Européenne à allonger la durée de remboursement du prêt grec.

    En visite en Grèce pour la première fois depuis l’éclatement de la crise de la dette souveraine il y a un an, suivi par l’octroi par l’Union européenne et le FMI d’un prêt à la Grèce de 110 milliards d’euros sur trois ans, Dominique Strauss-Kahn a appelé la zone euro à allonger les délais de remboursement accordés au pays.

    Selon une source au ministère grec des Finances, les Grecs devraient ainsi pouvoir rembourser jusqu’en 2024, au lieu de 2015 prévu initialement.

    http://www.lepoint.fr/economie/strauss-kahn-appelle-l-ue-a-allonger-la-duree-de-remboursement-du-pret-grec-07-12-2010-1272118_28.php

    – Les Etats européens sont surendettés.

    – Les Etats européens vont emprunter sur les marchés internationaux.

    – Avec cet argent, les Etats européens surendettés vont prêter des dizaines de milliards d’euros à des Etats européens en faillite.

    – Les Etats européens en faillite ne pourront jamais rembourser ce prêt.

    Conclusion :

    En Europe, des Etats surendettés se surendettent encore plus pour prêter de l’argent à des Etats en faillite … alors qu’ils savent que ces Etats en faillite ne pourront pas les rembourser !

    Conclusion numéro 2 :

    L’Union Européenne, ça consiste à emprunter de l’argent qu’on n’a pas, pour le prêter à des Etats en faillite, qui ne pourront pas nous le rembourser, et qui nous entraîneront dans leur chute !

    Conclusion numéro 3 :

    Le Titanic européen coule, mais nous coulerons tous ensemble ! Nous mourrons tous noyés, certes, mais nous mourrons tous noyés ensemble !

  7. two thumbs up , BA !!!!!

    merci

    CG

  8. ceteris dit :

    Cher Monsieur,

    Merci de vos conseils pour la construction d’un portefeuille « bridge over trouble waters » !

    Je serai interessé d’avoir votre vision sur l’évolution des taux d’intérêt (euribor 3M par ex) sur un Horizon de 4/5 ans compte tenu des turbulances à venir pour la zone Euro et que vous décrivez très bien.
    etant historiquement bas, ne peuvent-ils que remonter, à quelle vitesse et dans combien de temps ? la BCE va-t-elle maintenir les taux directeurs bas ? le pourra-t-elle durablement ?
    Pour être honnête, j’aurai parié plutot sur une remontée progressive en ligne avec la reprise de l’économie européenne (à partir de 2011), mais votre analyse vient bousculer ma reflexion.
    A vrai dire, j’essaie donc de faire l’analyse à nouveau, mais voudrais être sur de prendre les bons ingrédients et ne pas en oublier…

    Si je parle d’intérêts c’est que j’ai en arrière pensée ceux qui ont qq dettes euros auprès de nos amis banquiers en face de leurs actifs…

    merci de votre éclairage

  9. Remy dit :

    Cher Monsieur,

    Que pensez vous du placement en or ou en argent physique pour résister aux turbulences monétaires à venir ?

    Merci pour votre blog et vos ouvrages

  10. BA dit :

    Jeudi 9 décembre 2010 :

    La Banque du Canada est inquiète pour l’économie.

    Une nouvelle crise économique et financière mondiale est de plus en plus probable et les Canadiens ne seront pas nécessairement bien placés pour y faire face, prévient la Banque du Canada.

    Dans l’édition de décembre de sa Revue du système financier, présentée jeudi 9 décembre, la banque centrale soutient que les problèmes de dettes en Europe se sont tellement aggravés depuis juin qu’ils présentent maintenant un risque pour le système financier canadien.

    http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/macro-economie/201012/09/01-4350806-la-banque-du-canada-est-inquiete-pour-leconomie.php

  11. Guy dit :

    Bonjour M. Gave,
    J’ai une question de néophyte en économie, qui me permettra peut-être de mieux comprendre ce qui se passe.
    La BCE n’est-elle pas en train d’augmenter la masse monétaire, en finançant les états et les banques comme elle le fait? Car je me demande comment celle-ci fait pour se financer elle-même autrement qu’en faisant tourner la planche à billets?
    J’imagine qu’elle ne peut pas sortir de l’argent comme cela impunément? Si oui, est-ce à dire que l’on risque de voir resurgir l’inflation dans les mois ou les années à venir?
    Cordialement,
    Guy

    • Cher Monsieur
      Il y a deux entites qui peuvent creer de la monnaie
      La banque centrale
      et
      les banques commerciales
      Si les banques commerciales sont en train de s’ecrouler, la masse monetaire diminue de ce fait tres fortement. De ce fait la quantite de monnaie s’ecroule dans le systeme
      Si la banque centrale ne compense pas, nous avons une deflation depression
      C’est ce que la BCE essaie d’eviter
      La banque centrale imprimant de l’argent fait son metier si les banques commerciales sont en train de le detruire et cela n’aura aucune incidence inflationniste tant que les banques ne se remettront pas a preter
      Amicalement
      cg

  12. Guy dit :

    Bonsoir,
    Les dettes des pays européens sont peut-être au plus haut, mais la bourse cartonne et l’euro est en train de reprendre plus que des couleurs par rapport au dollar US, à La couronne suédoise,….
    Comment l’expliquez-vous M. Gave?
    Cordialement,
    Guy

  13. BA dit :

    La Banque Centrale Européenne est devenue une gigantesque fosse à m….

    La Banque Centrale Européenne a racheté des dizaines de milliards d’euros d’obligations d’Etat, mais ce sont des obligations pourries : ce sont des obligations de l’Etat portugais, de l’Etat irlandais, de l’Etat italien, de l’Etat grec, de l’Etat espagnol.

    La Banque Centrale Européenne a dans son bilan des dizaines de milliards d’euros de ces obligations DONT LA VALEUR REELLE EST EGALE A ZERO.

    Lundi 13 décembre 2010 :

    La Banque centrale européenne (BCE) envisage de demander une augmentation de son capital aux pays membres de la zone euro, a-t-on déclaré à Reuters de sources proches de la BCE.

    L’une d’entre elles a précisé que l’une des options sur la table était le doublement du capital de la BCE, qui, selon les sources, s’inquiète des pertes potentielles liées aux achats d’obligations auxquels elle procède depuis le mois de mai.

    La banque centrale de la zone euro a annoncé lundi avoir acquis pour 2,667 milliards d’euros d’obligations lors de la semaine au 10 décembre, contre 1,965 milliard la semaine précédente, ce qui porte ses rachats totaux à 72 milliards d’euros.

    La BCE avait décidé de procéder à ce type de rachats après le plan de sauvetage établi par la Grèce.

    Les montants hebdomadaires achetés atteignent ces semaines des niveaux jamais vu depuis le mois de juin dans un contexte de plan d’aide à l’Irlande, deuxième pays membre de la zone qui a dû faire appel à une assistance extérieure.

    La Grèce et l’Irlande ont ou vont recevoir un total de 195 milliards d’euros, des fonds fournis par l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI). Bon nombre d’analystes pensent que le Portugal sera bientôt le prochain sur la liste.

    La BCE ne donne pas de détails sur ces achats, mais la plupart des analystes estiment que la banque centrale concentre ses achats sur la dette des pays en difficulté tels que l’Irlande, la Grèce et le Portugal.

    « En ce moment, les montants achetés par la BCE restent modestes, mais que se passerait-il si, d’une part, les volumes achetés augmentaient de manière sensible et que, d’autre part, les obligations perdaient tout à coup 30 % de leur valeur », a dit l’une des sources.

    La BCE s’est refusée à tout commentaire.

    Sa base de capital souscrit est de près de 5,8 milliards d’euros, alors que la taille de son bilan s’approche des 138 milliards d’euros, selon le dernier rapport annuel de la BCE.

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE6BC0XO20101213

  14. Cher Monsieur
    La valeur reelle de ces obligations est sans doute plus proche de 50 a &0 que de 0 9[pour une valeur facaile de 100) et pour l’instant la BCE n’en a pas rachete beaucoup
    Par contre, elle en a escompte beaucoup, en prenant en pension des obligations Irlandaise, Grecques ou PortuguaiseSi la banque qui les a mis en pension se trouve en faillite, alors la BCE devra prendre cette perte
    Or elle n’a pas un capital suffisant
    D’ou la tentative desesperee d’empecher les banques de sauter…
    CG

  15. Desmeuzes dit :

    Bonsoir,
    Charles Gave nous avait dit de surveiller le taux des CDS pour la France, eh bien il connaît récemment une forte augmentation, au-dessus de 100.
    Amicalement.
    Marc

Les commentaires sont fermés.