Changement de bouc émissaire ?

Comme je ne cesse de le répéter, la crise actuelle dans un certain nombre de démocraties n’est en rien une crise économique, mais plutôt, une superbe crise politique (ou plus exactement de la politique telle qu’elle a été pratiqué en Grèce, en Italie,  en Espagne et bien sur en France ). Les hommes politiques ont cru qu’ils pouvaient acheter les voix de la majorité en taxant la minorité et en empruntant ce qui manquait aux petits enfants à venir. Hélas, le clientélisme et la démagogie  qui dominent nos systèmes politiques depuis des décennies arrivent à leur terme et les pauvres élus se rendent bien compte que des jours sombres s’annoncent pour eux. Le reflexe normal lorsqu’une déroute est en train de se profiler à l’horizon est de rechercher, toutes affaires cessantes, un bouc émissaire afin qu’il endosse la rage de ce bon peuple. Le premier de ces boucs émissaires à toujours été le banquier, le financier, souvent apatride  « cosmopolite » façon bien propre de dire « pas vraiment de chez nous ». Là ou l’affaire se corse, c’est qu’en France les banquiers font tout à fait partie de la nomenclature officielle et que les banques Françaises n‘ont fait que suivre les recommandations édictées ou acceptées par …nos élites françaises fort bien représentées à Bale, au FMI, à Bruxelles.

Donc, où les réglementations étaient idiotes (ce qui était le cas) ou nos élites incompétentes (le cas encore), où les deux à la fois, ce qui ne plaide pas en faveur de ceux qui les ont choisi. Donc les banquiers en tant que bouc émissaire ( à la René Girard) perdent un peu de crédibilité au fur et à mesure que le bon peuple se rend compte que ce n’est pas le brave type qui s’occupe d’eux au Crédit Agricole du coin qui est responsable du désastre qui s’annonce. Heureusement, dans l’inconscient collectif de notre bon peuple émerge fort souvent l’ennemi héréditaire, le vrai, non pas l’Anglais ou l’Américain comme la presse de gauche aime à nous le faire accroire,  mais le Teuton, l’ennemi  d’outre Rhin. Tout semble indiquer que le teuton va remplacer le banquier.

Bien sur, je ne suis pas dans le secret des Dieux, mais je me demande si les socialistes ne sont pas en train de nous préparer une sortie en fanfare de l’Euro,au cas bien sur ou leur représentant serait élu, Je commence à voir apparaitre des articles « suspects » , signés par des « économistes » très marqués à gauche  et qui rendent le refus Allemand de financer tous nos braves démagogues  d’ores et déjà responsables de l’obligation ou va se trouver notre pays de sortir de l’Euro. Selon eux, l’intransigeance Allemande (lire le respect des traites par les Allemands) va forcer la France à des mesures extrêmes que l’Allemagne sera la première à regretter. Si  ces annonces déclenchent une panique dans les marchés et sur la dette Française, voila qui rendra la réélection du Président sortant quasiment impossible. Si par contre  l’Euro  tient jusqu’en Mai et que leur candidat est élu, ils pourront se targuer auprès des  Allemands de la « volonté populaire «  qui réclame un changement des traités. On voit l’habilité remarquable de la manœuvre et à quel point les intérêts à long terme de notre pays sont défendus par ces hommes. Et pourtant.je suis partisan d’arrêter cette énorme erreur que fut l’Euro.L’euro n’est pas responsable de nos malheurs pas plus que les Allemands. Les responsables ce sont nos hommes politiques.

Le lecteur a besoin de savoir une chose et une seule : les déficits de la France viennent uniquement du poids excessif de l’Etat dans notre économie. Une dévaluation qui ne s‘accompagnerait  pas d’une reforme profonde de notre système étatique serait donc inéluctablement une dévaluation ratée, comme nous en avons connu beaucoup dans notre histoire. Et dans le cas d’une dévaluation ratée, le peuple dans son entier s’appauvrit. Comme le disait Churchill, le socialisme repartit la pauvreté de façon égalitaire tandis que le capitalisme repartit l’abondance de façon inégalitaire.Quand on sait l’intérêt que Monsieur Hollande a pour l’égalité, je n ai pas le moindre doute sur ce qui nous attend s’il est élu.

C.G

Publicités

A propos IDLibertés

L ‘Institut des Libertés est un think tank indépendant. Constitué sous la forme d’un fonds de dotation (loi du 4 août 2008), l’Institut des Libertés est enregistré auprès de la préfecture de Paris. Notre souhait aujourd’hui au travers de l’Institut des Libertés est de tenter de proposer des pistes de réflexions libérales, sur des sujets aussi vaste que l’Economie, la Finance, les Sciences , la Littérature ou la politique. Sans tenter de professer un catéchisme ni d’influer politiquement, L'institut des Libertés se propose comme une plateforme de parole alternative ou tout un chacun serait libre de venir contribuer institutdeslibertes@gmail.com. Redonner enfin au libéralisme son vrai visage; non pas celui d’une finance sans foi ni loi mais bien celui du siècle des lumières, profondément humaniste et fervent défenseur des libertés individuelles.
Cet article, publié dans Billets d'humeur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

109 commentaires pour Changement de bouc émissaire ?

  1. Marc-Aurèle dit :

    La Lettre des « grands » médias au ConseilConstitutionnel – ou comment manipuler les Français en toute Liberté…

    A lire sur: http://www.lepoint2.com/sons/pdf/lettre-presidents.pdf

    Voilà des responsables irresponsables qui feraient un vrai « Bouc émissaire » de l’aliénation des Libertés en France ! Plus besoin de voter, les médias votent pour vous…

  2. Lablatius dit :

    En attendant, la bulle sur les marchés actions européens continue de gonfler. Jamais nous n’avons jamais vu des marchés à un tel point déconnectés des réalités. La Grèce fera défaut, c’est une certitude, la croissance dans la zone Euro est atone, pour ne pas dire négative, le chômage augmente, et ce malgré les manipulations grossières de nos gouvernants, etc…mais la bourse s’envole, sans explication rationnelle. Il faut dire aussi que la BCE s’en donne du mal pour imprimer des billets (faut voir son bilan, bien plus dégradé que celui de la FED, pour comprendre). Serait-ce cet afflux de liquidités qui alimenteraient la bourse ? Très certainement. La chute ne pourra en être que plus douloureuse !

    • Lablatius dit :

      Ce matin, au poste, ils annoncent que la Grèce doit encore durcir son plan d’austérité. J’ai une idée que je pourrai suggérer à Merkozy : restaurer l’esclavage en Grèce. Ceci permettrait d’avoir une main d’œuvre très bon marché pour les industriels allemands et français….Non, mais, quand je dis que cette Europe nage en plein délire….

  3. Homo-Orcus dit :

    Ci-dessous l’extraction des stes communistes parmi les 100 premières.
    Le copier coller sur un .txt puis insertion Excel vous permettra de l’exploiter.
    Dès que possible, la totalité du classement des 100
    Si vous voyez d’autres entreprises communistes ? pour autant qu’elles soient dans les 100…

    Rang;Société;CA_12(Md€);
    3;GDF-Suez-Ineo;84,50;
    4;EDF-RTE;65,20;
    6;F.Telecom;45,20;
    16;SNCF;30,50;
    20;AIR-F-KLM;23,60;
    22;La Poste;20,94;
    23;Alstom;20,92;
    40;Française-Jeux;10,55;
    44;PMU;9,54;
    63;RFF;4,64;
    64;RATP;4,57;
    84;DASSAULT;3,50;
    88;France-Télé-Pravda;2,96

    • Homo-Orcus dit :

      45;AREVA;9,00;

      • Homo-Orcus dit :

        C’est pas CA_12 mais CA_10

      • Homo-Orcus dit :

        Les 100 pricipales hors finance
        Ste communiste 317,38 soit 20% de 1585,44
        1 Total 159,27
        2 Carrefour 90,1
        3 GDF 84,5
        4 EDF 65,2
        5 PSA 56,1
        6 F.Telecom 45,5
        7 Auchan 42,5
        8 Saint-Gobain 40,12
        9 Renault 38,97
        10 Leclerc 37,5
        11 Dreyfus 35
        12 Intermarché 35
        13 Veolia 34,8
        14 Vinci 34,8
        15 Bouygues 31,2
        16 SNCF 30,5
        17 Sanofi 30,3
        18 Vivendi 29
        19 Casino 29
        20 Air-France 23,6
        21 Dior 21,12
        22 La Poste 20,94
        23 Alstom 20,92
        24 LVMH 20,32
        25 Schneider 20
        26 L’Oréal 19,5
        27 Système U 19,43
        28 Michelin 17,89
        29 PPR 17,28
        30 Danone 17,01
        31 Lafarge 16,17
        32 Alcatel 16
        33 Sodexo 16
        34 Faurecia 14
        35 Air liquide 13,49
        36 Thalès 13,13
        37 Eiffage 13
        38 Lactalis 10,84
        39 Safran 10,76
        40 Française Jeux 10,55
        41 Cora 10,5
        42 Adeo 10
        43 Valeo 9,6
        44 PMU 9,54
        45 Areva 9
        46 Cap Gemini 8,7
        47 Lagardere 7,97
        48 CMA-CGM 7,6
        49 Pernod 7,08
        50 Bolloré 7
        51 Geodis 6,5
        52 ST Micro 6,42
        53 Technip 6,08
        54 Nexans 6
        55 Arkema 6
        56 Decathlon 5,98
        57 Accor 5,95
        58 Rhodia 5,6
        59 Publicis 5,4
        60 Nestlé 5,1
        61 Atos Origin 5,02
        62 Lafayette 4,9
        63 RFF 4,64
        64 RATP 4,57
        65 Vallourec 4,49
        66 Sequana 4,3
        67 Ciment français 4,17
        68 Keolis 4,1
        69 Eramet 4
        70 Adecco 3,94
        71 Terrana 3,9
        72 Legrand 3,89
        73 Essilor 3,89
        74 Constellum 3,8
        75 Elior 3,78
        76 Spie 3,7
        77 Renault Trucks 3,7
        78 Servier 3,7
        79 Seb 3,65
        80 Tereos 3,6
        81 Bongrain 3,57
        82 Technicolor 3,57
        83 Manpower 3,53
        84 Dassault 3,5
        85 Imerys 3,35
        86 Derichebourd 3,12
        87 Randstad 3,06
        88 France-Télé 2,96
        89 Veritas 2,93
        90 Champagne 2,9
        91 Aéroports Paris 2,74
        92 IBM France 2,73
        93 Nexity 2,7
        94 Hewlett 2,68
        95 Roquette 2,5
        96 Hermès 2,4
        97 Siemens 2,3
        98 Yves Rocher 2,06
        99 Gemalto 1,91
        100 Pierre Fabre 1,86

  4. Marc-Aurèle dit :

    A Mr C.Gave et à tous,

    Bonjour, nous souhaitons tous que, dans ce pays, et sur la planète, en général, les bonnes décisions soient prises pour régler les problèmes cruciaux qui se posent aujourd’hui… Pour ce faire, il faut trouver un moyen de faire plier ceux qui veulent nous imposer des mesures contraires à l’intérêt général du pays et de la Planète.

    Il semble, au vu de l’article de Nicholas D.Kristof dans le New York Times en français du Figaro d’aujourd’hui, que des citoyens américains, des enfants, des jeunes, aient réussi à faire changer les décisions des studios Universal, de Bank of America, de Verizon, de l’état d’Equateur, etc…en lançant des pétitions sur « www.change.org ».

    D’où l’idée de faire la même chose ici en France, sans attendre l’élection présidentielle….Persuadé que l’avenir de l’Humanité se décide par les actes que nous posons, il me parait indispensable d’utiliser à 100% ce moyen de renforcer la démocratie réelle…

    Qu’en pensez-vous ? Qui veut créer un tel site ? ou créer une filiale française de ce site ?

    http://www.nytimes.com/2012/02/05/opinion/sunday/kristof-after-recess-change-the-world.html?_r=1&scp=1&sq=Nicholas.D.Kristof%20-%20change.org&st=cse

    • Lablatius dit :

      J’ai bien quelques connaissances en site web, mais seront-elles à la hauteur de nos ambitions ?

    • Homo-Orcus dit :

      Bien que je sois en pleine crie de « désabusation », il est réconfortant de voir que certains ont encore l’idée de combat. Ma désabusation (désolé, mais j’aime bien mon nouveau terme) ne consiste pas à croire que le combat est perdu mais bien pire, que LEUR combat est perdu. Il suffit d’attendre, comme pour la Soviétie, ça arrivera bien un jour et si on compte 69 ans depuis 1945, nous serons fixés en 2014.
      Quel combat pour quelle utilité ? Il me semble qu’il faudrait pétitionner un maximum sur le communisme vert, demander des comptes (art.14 de la déclaration) etc… Mais malheureusement nous n’avons à notre disposition que l’arme la plus faible de notre époque, la parole contre la pensée dominante !
      quelques arguments ci-dessous :

      L’ARNAQUE LA PLUS ÉNORME IMAGINÉE PAR LA STASI…
      En créant ex nihilo une caste sectaire qui se prétend parée de toutes les vertus et s’autorise à donner de facto des leçons aux ignares, mécréants et païens.
      L’idéologie n’a pas besoin de vérités selon Nietzsche puisqu’elle est élaborée pour des cerveaux étroits qui ne peuvent concevoir que des certitudes et des convictions.
      Certains y adhèrent selon leur faiblesse psychologique dominante : la peur, la culpabilisation, l’espérance.
      Le gourou ne se prive pas de les exploiter comme ses prédécesseurs ont pu le faire depuis la nuit des temps. L’approche est constante et immuable et d’une efficacité redoutable puisqu’elle a fonctionné à toutes les époques et sous toutes les latitudes.

      UNE PILULE DIFFICILE À AVALER
      La propagande d’une idéologie a pour vocation de limiter le raisonnement pour valider un message unique considéré comme la seule vérité admissible. Nous sommes dans le domaine du sectarisme dont la finalité à terme est le pouvoir totalitaire au bénéfice exclusif d’une nomenklatura.
      En général il manque de la crédibilité à cette vérité que les détracteurs ne manquent pas de relever par des arguments élaborés mais vains face à des croyants, des adeptes qui ont leur raisonnement limité par l’idéologie.
      Mais que devient cette fausse croyance, cette manipulation des masses quand elles sont avalisées par une autorité supranationale ? Autorité qui a vocation à dicter ses choix à des états souverains dont la plupart sont sous le régime de la démocratie ! Lesquels gouvernants de démocraties sont par nature pusillanime et sous l’emprise de « l’opinion publique », manipulée à l’origine et à la base.
      L’intelligence est prise dans la nasse de la bêtise, à l’échelle mondiale. Il ne semble pas qu’une idéologie même de nature religieuse et guerrière est franchie cette dimension de globalisation et de dangerosité pour l’humanité.
      C’est l’une des raisons pour lesquelles il faut considérer le communisme vert beaucoup plus pervers que le communisme rouge, car tout simplement, une grande majorité n’a pas compris qu’elle cautionnait un communisme !
      C’est également la première fois qu’ils ont réussi à acoquiner les tenants de la pensée unique aux tenants de la pensée simplette, ce qui fait beaucoup de monde, donc une minorité de contestataires.

      ON N’EST PAS SORTI DE L’AUBERGE ESPAGNOLE !
      Cette praxie a été rendue possible grâce à l’Éducation nationale et les folliculaires ayant subi ce lavage de cerveau.
      Nous cumulons le réchauffisme, le principe de précaution, le politiquement correct, les inégalités criantes et inadmissibles, les réfugiés climatiques, la biodiversité menacée, les espèces en voie de disparition, le libéralisme… et cerise sur la gâteau « Nos ancêtres respectaient la nature, eux ! »
      Comment édifier une digue devant cette déferlante de bêtises érigées en dogme par des adeptes et des simplets ?
      La première lutte devrait être dirigée contre cette église, ses prêtres, son sacerdoce et ses rites.

      Le mensonge et la crédulité se marient pour former l’opinion publique – Paul Valéry

  5. PETRONE dit :

    Et si tout était déjà entendu et que nous assistions juste à un atterrissage en douceur???

    Je m’explique. Nos politiques sont idiots, c’est un fait. Ils ne sont pourtant pas stupide. Je pense de plus en plus que l’année que nous venons de traverser à permis plusieurs choses.

    Sous couverts de ne pas se mettre d’accord, nos politiques:

    – ont permis au banque les plus robustes d’assainir leur lignes de crédit étatique,
    – ont permis à la BCE de se préparer à tout prendre sur ses épaules,
    – ont permis au état les plus vaillant (France – Allemagne – Angleterre) à se préparer à retourner à une Europe plus simple, moins nombreuse voire bicéphale (Europe du nord et de l’Est pour l’Allemagne et Europe du sud et de l’Ouest pour la France…) L’Angleterre retrouvant son rôle d’arbitre.

    Tout, finalement, n’aura été qu’une question de timing.

    Je trouve nos politiques de plus en plus incroyables (pour ne pas dire nuls). Je commence à penser que l’atterrissage sera rude mais, RELATIVEMENT, bien préparé.

    Enfin, je pense que les troubles que nous connaissons sont génétiques (propres à l’EURO). Les politiques actuels ont hérités de cette situation. Ils pilotent un navire déjà lancé par d’autres. Ce navire est un gros pétrolier de plusieurs centaines de mètres de long qui ne peux s’arrêter que sur plusieurs kilomètres… ce qui réclame beaucoup d’anticipation.

    Attaché bien vos ceintures…

    Amicalement.

  6. Dixie dit :

    Si l’on dépense plus que ce que l’on gagne : on s’endette ! Et si on rembourse en empruntant à nouveau : on va dans le mur…! Les dépenses ne sont pas maîtrisées depuis 30 ans et nous tentons de remplir le tonneau des Danaïdes !!!
    Nous sommes à peine mieux situés que les grecs et à J-1 de percuter le mur !
    Cher Monsieur GAVE que va faire le gouvernement si, à mon humble avis, ce n’est de confisquer les milliards d’euros que les français ont économisé patiemment !
    Celà s’appelle au mieux de la spoliation, au pire un hold up. Ma seule question pour vous : que faire pour s’y préparer !?

  7. GdG dit :

    Ça s ‘arrange dites-vous?
    Mais qui va faire plier l’autre.
    (Le Figaro:
    « Dans cette atmosphère très tendue, les représentants de l’UE et du FMI sont devenus la cible privilégiée des manifestants, mais aussi celle de la police. Le syndicat des policiers grecs a lancé un mandat d’arrêt contre la troïka pour motif de «destruction de la cohésion sociale» »)

    Les citoyens grecs sont ils responsables.
    J’ ai devant moi deux portes
    A gauche inscrit sur la porte PARADIS
    A droite inscrit sur la porte ENFER.
    Je choisi la gauche,
    10 ans plus tard on me dit «On s’est trompé c’est ici l’enfer de l’autre coté le paradis »
    Mais on ne sort plus!

    La Grèce commence à ruer dans les brancards!
    Le malade va t’ il jeter la potion amère et les médecins par la fenêtre,
    Si la Grèce n’a plus rien à espérer de l’Europe, c’est ce la fin de l’€.

Les commentaires sont fermés.