Pour quelques dollars de plus et autres explications sur les USA

Chers amis lecteurs,

L’avant dernier article ayant donné lieu à moult commentaires, j’aimerai prendre le temps de revenir sur certains d’entre eux. Sur le premier point, je n’ai jamais dit que les USA n’avaient pas un déficit des comptes courants, ce qui aurait été idiot. J’ai simplement dit que le cash flow que les agents économiques Américains tiraient des actifs qu’ils détiennent à l’étranger était supérieur à celui qu’ils payaient aux étrangers pour les investissements que ces derniers avaient effectué chez eux, ce qui semble indiquer que la valeur de marche des actifs détenus en dehors des USA par des entités américaines est supérieure à la valeur des actifs que les non américains détiennent aux USA.

Les USA ne sont donc pas le pays le plus endetté du monde vis a vis de l’étranger, bien au contraire

Qui plus est, je crois que 60 % des importations US sont le fait de sociétés américaines produisant à l’extérieur et exportant de Chine, ou d’Europe ou du Brésil vers les USA.Les sociétés américaines exportent de l’emploi et importent des profits, ce qui me semble parfaitement sain au stade de développement ou ils sont arrivés.

 

Ce phénomène est rendu possible par un autre phénomène: tout se passe comme si la principale exportation US était de fait la sécurité juridique qu’ils offrent
Les homme d’affaires Chinois ou Brésilien Indien etc….gagnent de l’argent chez eux et veulent mettre une partie de cet argent ( leur épargne de sécurité) à un endroit ou ils sont absolument certains de retrouver leur capital si eux ou leurs familles devaient prendre un avion a toute vitesse en quittant leurs pays précipitamment pour éviter de prendre une balle dans la nuque.Ils le mettent donc en bons du trésor US a un rendement de zéro,car ils se contrefoutent de la rentabilité qu’ils peuvent atteindre aux USA.
Ils ne recherchent pas la rentabilité mais la SECURITE.
Ils gagnent suffisamment d’argent chez eux.
Les USA prennent cet argent, en consomment une partie et re investissent le reste en Chine au Brésil en Argentine etc a un rendement de 10 % ou plus puisqu’ils investissent eux uniquement dans des actifs a risque, dans des outils de production.

Il me semble également que vous confondez les comptes courants d’un pays avec le compte d’exploitation d’une société, ce qui n’a rien a voir, quoiqu’en pense les mercantilistes de service un peu partout, du style Melanchon Lepen Sarkozy ou Holland
Si la rentabilité du capital investi aux USA est supérieure à la rentabilité du capital investi en Allemagne (par exemple), les entreprises allemandes investiront aux USA. (ne pas le faire serait idiot)
Les Etats Unis auront donc des rentrées de capitaux et l’Allemagne des sorties.
Comme la balance des paiements s’additionne à zéro (balance des capitaux + balance des comptes courants=zéro) puisque c’est une balance, l’Allemagne aura automatiquement des comptes courants excédentaires et les USA des comptes courants déficitaires,
CE QUI VEUT SIMPLEMENT DIRE QUE LA RENTABILITE DU CAPITAL INVESTI AUX USA EST SUPERIEURE A LA RENTABILITE ALLEMANDE.
Le Japon a eu des comptes courants excédentaires pendant des années PARCE QUE la rentabilité du capital investi y était grotestequement basse et les sorties de capitaux massives.
Le contraire est vrai pour l’Australie.
Depuis vingt ans il fallait être investi en Australie et certainement pas au Japon

Les comptes courants NE SONT PAS UN COMPTE D’EXPLOITATION, mais une simple tautologie comptable.

Bien entendu, si le déficit des comptes courants provient d’une hypertrophie de l’Etat et que ce déficit est finance par la dette émise par l’Etat et acheté par les étrangers, les rentrées de capitaux ne sont pas dues a une rentabilité du capital mais à l’Etat donnant sa garantie , ce qui nous amène au cas Grec (ou Français à terme).
Il s’agit dans ce cas d’une manipulation des marches financiers par les Etats, ce qui se termine toujours mal

En ce qui concerne le déficit des comptes publics US, qui est beaucoup trop élevé, il vient principalement des politiques keynésienne débiles suivies par l’administration Obama et avant cela par celle de monsieur Bush.
La croissance des dépenses de l’Etat engendre TOUJOURS une baisse du taux de croissance structurel de l’économie (voir Charles Gave l’Etat est mort vive l’état chez Bourin editeur)
Pour regeler leur problème actuel, Il suffit de bloquer les dépenses de l’Etat aux USA pendant quelques années, de privatiser ce qui peut l’être et comme les dépenses de l’Etat fédéral ne représentent que 28 % du PNB (contre 55 % pour la France), le problème se réglera de lui même en quelques années pour peu que les impôts n’y soient pas augmentés, bien entendu.
A ce titre les prochaines élections de Novembre 2012 seront déterminantes
Comme le disait toujours Milton Friedman, le déficit n’a aucune importance.
Seuls comptent le poids et la croissance des dépenses de l’Etat dans l’économie comme l’exemple de la France, de la GB gérée par monsieur Brown qui a foutu en l’air en 10 ans tout le travail de Madame Thatcher avait fait auparavant ou encore du Japon ne cessent de le montrer.

Je maintiens que comparer un stock à un flux est une erreur méthodologique considérable.Le fait que tout le monde la commette ne change rien au fait que ce soit une erreur.

Enfin en ce qui concerne la dette et la valeur des actifs détenus par les individus, si mes souvenirs sont exacts le chiffre de 60000 milliards de dollars d’actifs détenus par les particuliers est net de toute dette.
Si un fonds de pension détient une hypothèque détenue par un particulier la valeur nette est zéro.
Seuls sont pris en compte dans les calculs du Fed la valeur des actifs nets de toute dette (valeur de la maison moins valeur de l’hypothèque, valeur des actions moins dettes émises par la société etc…)

Enfin, la dette hors bilan n’a aucun intérêt (retraites, santé etc…) puisqu’un changement de législation sur les retraites et/ ou sur le secteur de la santé ferait varier cette dette dans des proportions considérables et pourrait même la transformer en surplus comme cela s’est produit de 1994 a 2000 aux USA justement, ou en GB auparavant ou en Suède ou au Canada depuis 1992

Comme la démographie aux USA reste et restera très satisfaisante, nous n’avons pas craindre une implosion des systèmes sociaux comme en Espagne, au Japon ou en Italie, donc je n’ai pas introduire cette variable dans les calculs
Dans une certaine mesure la France est dans une situation démographique similaire à celle des USA, l’une des rares bonnes nouvelles concernant notre pays.

CG

Publicités

A propos IDLibertés

L ‘Institut des Libertés est un think tank indépendant. Constitué sous la forme d’un fonds de dotation (loi du 4 août 2008), l’Institut des Libertés est enregistré auprès de la préfecture de Paris. Notre souhait aujourd’hui au travers de l’Institut des Libertés est de tenter de proposer des pistes de réflexions libérales, sur des sujets aussi vaste que l’Economie, la Finance, les Sciences , la Littérature ou la politique. Sans tenter de professer un catéchisme ni d’influer politiquement, L'institut des Libertés se propose comme une plateforme de parole alternative ou tout un chacun serait libre de venir contribuer institutdeslibertes@gmail.com. Redonner enfin au libéralisme son vrai visage; non pas celui d’une finance sans foi ni loi mais bien celui du siècle des lumières, profondément humaniste et fervent défenseur des libertés individuelles.
Cet article a été publié dans Billets d'humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

45 commentaires pour Pour quelques dollars de plus et autres explications sur les USA

  1. JEAN dit :

    Monsieur Gave, merci pour ces précisions, toutefois comment expliquer la moindre rentabilité du capital en Allemagne actuellement et au Japon dans le passé par rapport aux Etats-Unis (flexibilité du travail supérieure aux USA, fiscalité moins lourde ?).

    • DrStefool dit :

      « toutefois comment expliquer la moindre rentabilité du capital en Allemagne actuellement »

      (1) Les Amercains se taillent la part du lion dans toutes les industries de pointe: SW, electronique, semi-conducteurs, biotech, medtech, materiaux avances, avioniques. internet, …. you name it..Aucun developpement d’une telle ampleur en Europe. Et comme ce sont des indutries qui degagent des resultats operationnels phenomenaux (marges a 2 chiffres , 25-35 % voire plus avant impot) vous comprenez la suite. Les puissantes industries classiques allemandes ne peuvent pas rivaliser.

      (2) flexibilite oui: les entreprises americaines sont super bien gerees avec minimisation des couts, fermeture des branches pourries, externalisation, delocalisation, poussee systematique vers toujours plus de profit.

      Et dans une partie de l’Europe, le profit c’est mal. Culturellement

      Les Suisses font tres fort aussi.

  2. reporting dit :

    bonjour M. Gave. Je n’ai pas tout compris. Pourriez vous m’expliquer ce qu’est une balance des comptes courants. Et pourquoi celle-ci est excédentaire dans le cas d’une fuite des capitaux à l’étranger où la rentabilité est meilleure.
    Par ailleurs dans vos analyses vous ne tenez pas compte de l’idéologie qui sous tend à mon sens les politiques que vous qualifiez de débiles à savoir le mondialisme messianique qui tend à détruire la prospérité et l’indépendance des nations pour la mise en place d’un gouvernement mondial. Lire à ce sujet « Comprendre l’Empire » d’A. Soral et les livres de P. Hillard. Où on peut conclure que ces dirigeants mènent sciemment des politiques anti-productives pour parachever leur projet de dictature mondiale avec une super élite d’un côté et une population indifférenciée de l’autre côté réduite en esclavage.

  3. Francis dit :

     » la dette hors bilan n’a aucun intérêt (retraites, santé etc…) puisqu’un changement de législation sur les retraites et/ ou sur le secteur de la santé ferait varier cette dette dans des proportions considérables ». Je ne suis pas vraiment d’accord avec vous M. Gave.
    Dans des circonstances normales, il s’est avéré très difficile, disons impossible, de faire les changements comptables dont vous parlez. Voir les efforts de N. Sarkozy pour modifier les retraites qui ont accouché d’une souris. Il faut arriver à une situation à l’italienne pour prendre les mesures draconiennes de M. Monti en matière de système de retraite. C’est précisément l’intérêt de la comptabilisation du hors bilan: elle nous donne une mesure plus précise de la situation qui mène à la crise. On veut savoir si on ira en chapter 11 (pour s’en prémunir) plus que ce qui en résulterait.

  4. Gerald55 dit :

    J’ai deux questions, Monsieur Gave à vous poser:
    1) vous dites que les politiques de relance menées par les USA ces dernières années ont été « débiles ». Le sont -elles parce que ces relances ont surtout profité aux banques et non à « main street »? Ou bien la relance pour vous est-elle toujours une mauvaise chose? Il semble, en tous cas que les politiques d’austérité menées en Europe sont encore plus « débiles »..
    2) que pensez-vous des explications données par les MMTers (tenant de la mal nommée « Modern Monetary Theory »)?

    Merci encore pour vos livres et votre blog qui redonne un peu d’air frais dans le cloaque actuel.

  5. PETRONE dit :

    Bonjour à tous.

    Une petite histoire:

    un ami comptable dans une grosse boite aéronautique du sud ouest de la France prend sa retraite. Il rentre dans son village natal et vit sa vie tranquille. trois ans après cette retraite, les élections municipales. Il se présente et gagne. Il devient le maire de son village… (c’est la que mon histoire commence). Petite précision, il s’impose avant les élections de ne consulter aucun livre de compte de la mairie.

    Après sa victoire, il entre en fonction et là, il s’impose quatre mois d’immersion totale dans les livres de la commune (3000 habitants dans une vallée des Pyrénées).

    Dans un même temps, un employé, puis deux puis trois prend sa retraite. C’est une évidence pour tout le monde qu’ils doivent être remplacés (par des enfants des membres du conseil municipal pourquoi pas hein???).

    Mon ami arrive à convaincre son petit monde que les employés ne doivent pas être remplacé…

    Finalement, 8 ans après de ce régime là, la commune n’a plus de dette, se trouve en trésorerie positive, investit dans des logements locatifs, investit dans un centre de service (poste-antenne médicale.. etc)…. une situation économique saine et tenez vous bien AUCUNE AUGMENTATION d ‘IMPÔTS LOCAUX pendant 8 ans et encore maintenant…

    Moralité, cet exemple devrait être appliqué à chaque maillons de collectivité territoriale.

    Je milite pour que toutes nos structures politiques soient tenus par des gens qui ont passé minimum 10 ans dans le secteur privé à un poste de responsabilité. Fini politiques professionnels amis uniquement des gens motivés par le bon sens!

    cordialement

    • CharlesM dit :

      En fait si on envoyait dans le secteur public et dans le secteur social, les consultants qui ont implémenté le cost-cutting , lean management et autres cures d’optimisation dans l’ industrie automobile ou électronique, les problèmes pourraient être résolus en quelques années. Reste à trouver le leader pour imposer cela. La france n’a que des problèmes politiques, rien d autre. Le corps est sain

  6. Bavella dit :

    Bonjour M. Gave,
    Comme c’est loin de nos réalités, préoccupations, perspectives à court et moyen terme!
    Autant j’avais lu avec intérêt et satisfaction vos commentaires sur la BCE, autant je m’étonne
    que vous n’en fassiez pas:
    1/ sur le programme du Medef, intitulé « Besoin d’aire » (sic) présenté par la charmante Mme Parisot le 14 février;
    2/ sur l’interview de M. Draghi, de la BCE-Goldman-Sachs, fin février, au Wall-Street Journal. En attendant la suite « rigueur » et fin du « modèle social européen » (je sais ce que vous en pensez…), il vient de créer es nihilo 500 milliards d’euros supplémentaires pour les banques européennes.
    A vous lire. merci

  7. Heimdal dit :

    « Dans une certaine mesure la France est dans une situation démographique similaire à celle des USA, l’une des rares bonnes nouvelles concernant notre pays. »

    Ce serait effectivement une bonne nouvelle si cette croissance démographique était le fait des français d’origine européenne… Mais ce n’est absolument pas le cas… On a importé (et on continue à le faire, malgré la crise) des Bacs – 5 qui sont au cœur de cette croissance démographique, directement, bien entendu, et indirectement, par le nombre d’enfants par bac – 5 « importé » (lire « D’une colonisation l’autre »).

    Bref, la croissance démographique est un problème de plus pour la France, et absolument pas « une bonne nouvelle ».

    • Stein dit :

      Avez-vous des chiffres ou statistiques pour affirmer cela? Car il y a un petit côté raciste teinté de préjugés dans vos propos.

      Cela dit, si vous avez raison, cela serait effectivement une mauvaise nouvelle une démographie importante basée sur l’immigration de personnes sous-qualifiées.

      • Tracker dit :

        Comme le sujet est sensible, les recensements en France ne font pas le détail des origines ethniques. Cependant même les démographes, majoritairement gauchistes pourtant, se sont émus de ne plus avoir d’outils statistiques valables sur le sujet.
        Une étude a été conduite à partir de données différentes qui démontrent que sans la natalité des africains et maghrébins la natalité « gauloises » serait aussi minable que celle de nos voisins (à l’exception de l’Irlande).
        30% des mariages sont mixtes (la France est donc en voie de métissage), à l’opposé du racisme prétendu des français. Cependant Stein, vous êtes l’archétype même de la » bien-pensance  » sucrée qui traque la moindre trace de racisme pour se donner bonne conscience. Est-ce que j’ai envie d’un melting pot à l’américaine. Non, mille fois non et pour deux raisons : les USA forcent à l’assimilation, combien d’immigrés ont gagné leur passeport US sur le front afghan et irakien. Chez nous on commence par leur donner un kit de survie VIP gratuit (AME, aide au logement …) et à se repentir du mal qu’on leur a fait. Enfin la France est un pays de tradition catholique, je ne veux pas avoir de Colombey les deux Minarets pour paraphraser De Gaulle.

      • daredevil2007 dit :

        Cher Monsieur,

        Peut-être devriez-vous lire Michèle Tribalat (Les yeux grands fermés (L’immigration en France))… cela élargirait votre horizon sur ces questions. Mais on peut aussi se promener dans diverses grandes villes ou aller dans des cours d’école pour se rendre compte de la situation… Par ailleurs, vous devriez aussi éviter les reductio ad hitlerum, cela nuit à l’intérêt de votre propos!

      • Saku dit :

        Ca ne manque pas : aussitôt évoquée la moindre allusion à l’immigration ou l’Afrique, la chasse aux Racistes commence…

        Le point soulevé Par Heim’ et vrai, il suffit de sortir un peu de chez soit pour constater que si la population agée (55+) est à majoritée blanche, la population des moins de 10 ans elle est très colorée, même dans Paris intramuros…

        Démographie ou immigration, c’est sympa quand c’est avec une population hétérogène, c’est à dire qui comprends son lot de (futurs) entrepreneurs, de (futurs) élite intelectuelle, de (futurs) cadres, etc…
        Je ne pense pas que la population dont on hérite aujourd’hui soit si hétérogène que cela…
        C’est donc un poinds en plus et en aucuns cas un souffle nouveau ou je ne sais quelle conneries.

        Comme quoi c’est difficile de parler d’économie en occultant ces sujets.

      • Stein dit :

        Attention, je ne fais pas de chasse au racisme où tous ce que vous racontez, je suis le 1er à critiquer les réacs sur ce sujet.

        Je demande seulement s’il y a des sources objectives. Votre vécu de soit disant sortir de chez vous, bien sûr, vous visitez toute la France, toutes les banlieues, toutes les villes, toutes les campagnes, n’est-ce pas messieurs?

        Je suis bien d’accord de la proportion de « colorés » dans certains arrondissements et banlieues parisiennes, je le constate effectivement. Mais je ne globalise pas pour autant.

        Bref, ne vous en déplaise, des propos qui PEUVENT être jugés racistes ont été émis, il vaut donc mieux assurer ses arrières avec des données objectives pour éviter tout débordement, d’un côté comme de l’autre. Les arguments d’autorités ne valent rien.

      • Saku dit :

        @Stein
        Vous savez que les statistiques sont interdites pour ce genre de choses…on est donc dans le domaine de l’empirique.
        Comme beaucoup de gens « modérement » à droite, vous ne croyez pas au grand remplacement, tout simplement car c’est trop gros pour être vrai. « On » ne voit pas comment un continent entier pourrait voir 30% d’allogènes ou plus prendre en place en 30 ans. ca ne s’est jamais vu dans l’histoire de l’humanité. Et aucune statistiques ne le confirme.
        Donc ce n’est pas possible.
        Même si le gouvernement en fait venir 200 000 par an, et même s’ils font tous 3 fois plus de gosses que les autres. Ca ne depassera jamais 10%-15% de la population totale, l’inverse serait farfelu et ce ne sont que des fantasmes racistes, extremistes ou de fin du monde.

        Toutefois a une certaine époque (il y a 2-3 ans) circulait sur internet un rapport du ministère de la défense sur les forces et faiblesse de la france multiculturelle de 2030. Curieusement, il y avait des stats ethniques, très détaillées mêmes, et des projections démographiques. Le rapport a été supprimé du site du ministère depuis car « récupéré » par l’extrême droite. Il me semble que j’en ai une copie sur un autre pc je vais vérifier
        faites moi signes si ca vous intéresse 🙂

  8. Homo-Orcus dit :

    Retraités et démographie positive, tout baigne !
    Pas d’accord, la France ce sont de vieux étudiants, de jeunes retraités et entre temps des assistés pole emploi qui pompent la richesse des rares qui travaillent dans le privé. Ce hors bilan est des plus explosif.

  9. Lablatius dit :

    Une question à Monsieur Gave : Que pensez-vous des politiques monétaires de Bernanke et de Draghi ? Ne représentent-elles pas un risque à long terme ?

  10. DrStefool dit :

    « Enfin en ce qui concerne la dette et la valeur des actifs détenus par les individus, si mes souvenirs sont exacts le chiffre de 60000 milliards de dollars d’actifs détenus par les particuliers est net de toute dette. »….

    Absolument. M Charles a tout a fait raison.
    Le « net worth »: Actifs – Dettes des individus est ~57000 mds de dollar au Q3 2011, et probablement ~60000Mds au Q4-2011. Le detail est ici:

    http://www.federalreserve.gov/releases/z1/current/z1r-5.pdf

    La dette principale consiste en « home mortgage »: ~10000 Mds « contrebalancee » par la valeur des actifs immobiliers: ~20000Mds.

    L’avantage du patrimoine des foyers americains par rapport aux foyers francais est que l’essentiel 2/3 consiste en actifs financiers. En France le patrimoine est a plus de 2/3 en actif immobiliers et la bulle n;a pas encore eclatee. 🙂

    Des cretins comme Rocard continuerons a vous expliquer que l’endettement des Americains est epouvantable. Que le Federal et les etats soient endettes c’est clair, mais ce qu;on ne dit pas suffisamment c’est que la « balance sheet » des foyers et des entreprises, est excellente aux USA.

  11. CharlesM dit :

    http://www.bloomberg.com/news/2012-03-01/israel-to-begin-investing-reserves-in-u-s-equities-today-1-.html

    La banque centrale d’Israel investit ses réserves dans les actions US pour réduire ses risques! Ca devient un peu effrayant!

    • Philippe dit :

      La banque centrale d’israel investit seulement deux pour cent de ses reserves en actions des USA. Comme le president de cette banque, mr Stanley Fisher, est un ancien membre de la federal reserve des USA, il doit savoir ce qu’il fait.Donc pas de quoi vous effrayer.

      • CharlesM dit :

        C est justement parce que Mr Fischer est un homme ,réputé intelligent et competent, que ça m inquiète. Si des banquiers centraux initiés commencent à échanger des bonds contre des actions US pour diminuer leurs risques,
        -Ca ne présage rien de bon pour les obligs
        – Et j espère que les actions US ne vont pas connaitre le sort des grands crus bordelais que je ne peux hélas plus me payer

  12. Binitials dit :

    Bonjour M. Gave,

    Vous dites :

    « Enfin, la dette hors bilan n’a aucun intérêt (retraites, santé etc…) puisqu’un changement de législation sur les retraites et/ ou sur le secteur de la santé ferait varier cette dette dans des proportions considérables et pourrait même la transformer en surplus comme cela s’est produit de 1994 a 2000 aux USA justement, ou en GB auparavant ou en Suède ou au Canada depuis 1992 »

    Pourriez vous expliquer ? Je vois mal comment les engagements hors bilan de style retraites publiques peuvent se transformer en surplus … C’est un point important pour la France puisqu’avant le service de la dette il s’agit du principal poste de charges de l’Etat. Sarkozy se vantant d’avoir réalisé la « réformette des retraites », a juste oublié de commencer celle du public où se pose le vrai problème.

    cdt,

    BB

    • Homo-Orcus dit :

      et oui, les pensionnés SNCF sont 290.000 soit la ville de Nantes, 6ème ville de France…
      Les retraites n’ont pu être payées et appel à la dette.
      La retraite est le problème majeur en France et plus généralement le veillissement – santé, dépendance.

  13. mylos dit :

    bonjour Mr Gave,

    bravo pour votre blog ms cet article est trop compliqué/technique pur qui n’est pas un specialiste de l’economie – pour moi en tout cas-. c’est mieux je pense d’expliquer les choses de la manière la plus simple possible, comme peut le faire par exemple Mr Herlin et son blog sur le même thème que vous. Vous parlez « d’agent economique », lesquels? Etat, particulier, banque etc…

    pour ma part je regarde ce que je comprends : chomage important, dette qui explose, creation monetaire sans contrepartie ( = laxisme), de plus en plus d’américains vivant en dessous du seuil de pauvreté et dépendant du « food stamp » (pas sûr concernant le nom), inégalité croissante ( ambiance pays sous développé), baisse de l’influence des états unis ds le monde, baisse des emplois manufacturiers (industrie en perte de vitesse) etc etc…

    alors oui, il subsiste encore du positif et il est vrai que les nouveaux gros buisness viennent tous des EU, mais sont ils suffisants?

    ce que je vois de plus positif que l’europe, c’est l’état d’esprit des americains eux mêmes à l’inverse des européens et particulièrement des français. les américains n’ont pas (encore) le tabou de la création de richesse, d’etre riche et une bonne partie que j’admire veulent que l’Etat gère le moins de chose possible dans leur vie.

    • Jean-François dit :

      Pouvez vous nous éclairer sur vos sources concernant ls points suivant:
      – de plus en plus d’américains vivent sous le seuil de pauvreté.
      – inégalité croissante (Ca veut dire quoi?)
      – baisse de l’influence des états unis ds le monde!!!!
      et industrie en perte de vitesse…

    • Binitials dit :

      Bonjour je ne partage pas du tout votre point de vue …

      Le chômage est moins important aux Etats Unis qu’en Europe en général et qu’en France en particulier … Et il semble en plus en régression forte aux USA. Il serait intéressant de comparer le taux de pauvreté aux ETats Unis à celui de la France par exemple, je ne suis pas sûr qu’en termes relatifs leur poids soit plus important aux USa qu’en France.

      J’ai vécu en Amérique Latine et je vais souvent aux Etats Unis. Les inégalités sont plus fortes et plus visibles en France et les stigmates du sous développement me semblent extrêmement forts en europe. Nous sommes au bord du gouffre et en train de sauter. Vous verrez d’ici 5 ans. Ce n’est pas une sensation que j’ai aux Etats Unis.

      Je ne suis pas vraiment certain de la baisse d’influence des Etats Unis dès que j’allume la télévision. Bien sur en France le mot d’ordre est de ne pas en parler ou de le critiquer mais c’est juste le filtre d’une censure de la pensée unique qui disparait comme par magie dès que l’on passe la frontière.

      Pour ce qui est de la désindustrialisation. c’est un mouvement général en Europe, aux Etats Unis. Seulement comme le dit M. Gave, et c’est là son propos … ALors qu’elle est en perte nette en France en revanche aux Etats Unis, la puissance du capital américain fait qu’ils investissent massivement dans le monde entier et se font donc payer des dividendes. Cet argent compense largement la perte de la balance commerciale du fait de la désindustrialisation.

      Pour ce qui est de la dette, celle des Etats unis n’est guère plus grande que celle de la France. Ce qui était vrai il y a 15 ans ne l’est plus aujourd’hui. Ils ont la monnaie réserve mondiale et donc les moyens de la payer que nous n’avons pas et une économie beaucoup plus dynamique et forte que la notre.

      Sans faire de ce pays la panacée sinon j’y habiterais (je lui préfère le Canada ou l’amérique Latine) il faut arrêter de dire des conneries sur lui. Ils se redresseront que nous serons encore en pleine chute et notre arrogance n’y changera rien, au contraire ! Ils restent la matrice de la pensée culturelle et économique mondiale et restent un exemple extraordinaire dans bien des points. La dérive actuelle y est politique comme en Europe mais du fait de la tradition de modération de la dépense dans l’économie, le pouvoir de nuisance du politique sur l’économie est contenu même si la corruption tecnocratique y est très étendue du fait que les avocats ont un pouvoir exhorbitant de racket comme les hauts fonctionnaires en France. .

  14. mylos dit :

    @ Jean françois

    voilà pour le food stamp : http://leblogalupus.com/2011/08/26/food-stamp-nation-pres-de-46-millions-de-personnes-aux-etats-unis-recoivent-des-bons-alimentaires/

    inégalité croissante : des riches toujours plus riche, des pauvres tjs plus pauvres et une classe moyenne qui diminue.

    baisse de l’influence des etats unis : ou plutôt choix geopolitique plus que douteux. exemple : ne pas soutenir la revolution iranienne de 2009, la première, bien avant le printemps arabe, et soutenir les revolutions en egypte, tunisie etc….avec des islamistes à la clé….

    pour l’industrie : si vous pensez que l’industrie americaine est en bonne santé, je ne sais trop quoi dire….il y a 4 ans general motors par exemple sans soutien de l’etat (à credit bien sur…) serait tombé en faillite. des villes comme Detroit qui etait une ville ouvrière de premier ordre est dans un état lamentable aujourd’hui. exemple : http://www.liberation.fr/economie/0101560417-motor-city-ville-sinistree

  15. Anonyme dit :

    Monsieur Gave,

    Je vous serais reconnaissant de faire un petit point méthodologique sur ce qu’est une balance des paiements et pourquoi celle ci fait toujours zéro. C’est en effet le point central de votre argumentation – avec laquelle j’adhère complétement – aussi serait il bien d’en saisir tout le mécanisme.
    Merci par avance

    • Pareto dit :

      « celle ci fait toujours zéro »
      C’est le principe même d’une balance, c’est de la comptabilité en partie double

    • Bruno dit :

      Petite explication sur la balance des paiements, en essayant d’être aussi clair et juste que possible : il s’agit de la comptabilité transfrontalière, c’est à dire celle établissant l’état des flux, des créances et des dettes entre la France et le reste du monde.

      Tout flux de richesse entrant (par exemple si importations > exportations, pour faire simple) doit être compensé par une créance de l’étranger vis-à-vis de la France, donc par une entrée de capitaux (en effet, personne ne va venir vous livrer des marchandises ou des services si vous ne donnez rien en échange !). Ces capitaux peuvent être soit investis en « reconnaissance de dette » (par ex. si ceux-ci servent à acheter des bons du Trésor), soit en prise de participation au capital d’entreprises, ou encore tout autre investissement.

      Inversement si le flux de richesse est sortant (par ex. si exportations > importations), ce flux doit être compensé par une dette de l’étranger vis-à-vis du pays exportateur, donc par une sortie de capitaux de ce pays, qui de façon similaire, pourront s’investir en « reconnaissances de dette » étrangère, en capital d’entreprises étrangères, etc.

      On voit donc nécessairement que les comptes courants (flux) et les comptes de capitaux (variation des créances/dettes) doivent s’équilibrer parfaitement, du moins tant qu’il n’y a pas de faillite ou de défaut !

      Enfin, pour commenter les explications de Charles Gave, il est effectivement important de noter que la nature des créances/dettes contractées est un indicateur bien plus important que l’état déficitaire/excédentaire des comptes courants : par exemple dans le cas d’un déficit des comptes courants (importations > exportations), si celui-ci est financé par de l’endettement public vis-à-vis de l’étranger (cas actuel de la France), la situation est très mauvaise puisqu’en gros cela signifie que le pays s’endette vis-à-vis du reste du monde pour consommer (l’investissement public étant en général limité et peu productif). Par contre, dans le cas où le déficit serait financé par la vente de participations dans des sociétés, c’est nettement plus sain car cela signifie que l’économie est attractive et dynamique, avec une croissance future importante.

      C’est également vrai dans l’autre sens : si une économie connait un excédent des comptes courant grâce à l’accumulation de créances douteuses vis-à-vis de l’étranger (cas actuel de l’Allemagne, dont les exportations sont financées par des créances vis-à-vis d’emprunteurs aussi fiables que la Grèce ou le Portugal), c’est très mauvais également… Même chose si cet excédent est obtenu par une politique mercantiliste (cas par exemple de la Chine, et aussi quelque peu de l’Allemagne mais dans une bien moindre mesure à mon sens). Cela aboutit à une mauvaise allocation du capital, qui se concentre sur la machine exportatrice au détriment de la consommation interne… (le fameux « trop d’usines » de Charles Gave)

      • artichaud dit :

        Bonjour,

        Si le reste de l’article de Charles Gave est assez limpide, je bute également sur cette idée de balance des transactions courantes. Ceci dit j’avoue bien humblement quelques lacunes en la matière.

        Vous dites: « Tout flux de richesse entrant (par exemple si importations > exportations, pour faire simple) doit être compensé par une créance de l’étranger vis-à-vis de la France, donc par une entrée de capitaux (en effet, personne ne va venir vous livrer des marchandises ou des services si vous ne donnez rien en échange !).  »

        Si on importe, et que l’étranger détient une créance sur l’économie française (on lui doit des sous), pourquoi cela se traduirait-il par une entrée de capitaux en France? L’exportateur étranger peut bien rapatrier ses sous et en faire ce que bon lui semble où il le désire, non?

        Idem pour la suite:
        « Inversement si le flux de richesse est sortant (par ex. si exportations > importations), ce flux doit être compensé par une dette de l’étranger vis-à-vis du pays exportateur, donc par une sortie de capitaux de ce pays, qui de façon similaire, pourront s’investir en “reconnaissances de dette” étrangère, en capital d’entreprises étrangères, etc. »

        On exporte; l’étranger nous doit des sous; des capitaux sortent du pays importateur. Mais pourquoi s’investissent-ils en “reconnaissances de dette” étrangère, en capital d’entreprises étrangères, etc. »?
        Ils pourraient tout aussi bien s’investir en actifs français, non?

        Merci d’avance pour vos explications!

      • Cher Monsieur
        La creation de VALEUR, pour un economiste, a lieu soit parce que la societe que vous achetez en bourse a une meilleure organisation du travail, du capital et de la logistique que ses concurrentes. J’appele cela des valeurs Ricardiennes
        L’autre creation de valeur a lieu quand une invention se produit (Google, youtube etc..).Dans ce cas un produit apparait qui n’existait pas et nous avons ce que Schumpeter appelait une creation destuctrice ( internet remplacant le telephone)
        Allez faire un tour sur mon site
        faillitedeletat
        ou ces notions sont expliquees et commentees
        Amicalement
        Cg

  16. CharlesM dit :

    A Charles Gave et Bruno,
    J’adhere à tout ce que vous dites sur les US. Comme beaucoup je suis géné par vos déclarations anti-mercantilistes, dans un environnement comme la France, ou on consomme plus qu ‘on ne produit et où on accumule des dettes envers l’Europe du Nord
    Je ne vois pas ce qu il y a de mal à vendre des porsche fabriquées par des salariés bien payés pour pouvoir acheter son pétrole et son gaz. Et s’il ya un surplus, pourquoi ne pas l’investir en actifs réels qui genereront une rente future ? L’Allemagne est en train de devenir un modèle pour des tas de gens très raisonnables et respectables autour de moi. Je crois qu il serait bon que vous consacriez un prochain article à cette question qui recoupe celle du modèle français que nous souhaitons.

    • Bruno dit :

      Il n’y a rien de mal tant que les Porsche en question sont vendues à leur juste valeur de marché, sans manipulation, qu’elle soit monétaire, fiscale ou règlementaire.

      En ce qui me concerne, et contrairement à Charles Gave, je ne pense pas que l’Allemagne ait une politique délibérément mercantiliste. Disons plutôt qu’elle est mercantiliste malgré elle, du fait de l’euro trop faible pour son économie. Sans l’euro et avec un DM flottant, je ne suis pas convaincu que l’Allemagne serait particulièrement mercantiliste.

      Du coup, oui les Porsche ne sont pas assez chères, et c’est bien pour cela qu’il y a un boom des exportations Allemandes. Le problème est qu’il s’agit là d’une bulle et d’une mauvaise allocation du capital productif (entraînant trop d’investissements pour produire des Porsche), Comme toute bulle, elle finira par éclater, avec des pertes finales supérieures aux profits… Ce sera exactement similaire à la bulle immobilière espagnole, qui a créé une croissance artificielle pendant des années par des constructions tous azimuts ne répondant à aucun besoin réel, jusqu’à éclater et entraîner des pertes plus graves que toute la richesse accumulée avant…

      • CharlesM dit :

        Ce que vous soulevez relève du pb bien identifié de la monnaie unique, non du mercantilisme. Dans un ancien article, de mémoire, Charles Gave disait qu on irait fatalement vers un peu + de travail et de production à l’ouest , un peu + de consommation dans les émergents pour atténuer les déséquilibres qui se sont créés. Appliqué à la France, et en dehors de toute considération monétaire , cela veut dire qu’un peu de mercantilisme ( par la baisse des charges des entreprises par ex) ne nous ferait pas de mal .

      • franck dit :

        Tres juste et ce probleme se pose pour la Chine également comme vous l’avez deja mentionner vous meme sauf que la Chine a une bonne allocation du capital puisque qu’elle finance la dette usa et investit dans les sociétés usa qui se dit en passant investissent pour beaucoup d’entre elles massivement dans la recherche et l’innovation (Nestlé, Apple etc) alors que l’Allemagne finance la dette europenne qui n’est pas soutenue en quelque sorte par des entreprises puissantes et performantes comme au USA, mais par de l’investissement public. Enfin en tout cas à lire les prévisions en terme d’innovation et de croissance au USA, je crois que la reprise va leur profiter contrairement à l’Europe.

  17. BAC40 dit :

    En France un candidat à l’élection présidentielle propose de taxer les riches à 75%.
    Il recueille 61% d’opinions favorables sur cette proposition .
    Tout est dit.
    l’effondrement économique est en marche.

    • vivelafrance dit :

      C’est tres preoccupant tres troublant. L’émission « c’est dans l’air » avant hier était tres interessante et montrait bien les consequences desastreuses que cela pourrait entrainer.
      On va rester entre pauvre en france, les riches ou les cadres superieurs ou encore les entreprises innovantes et d’avenir et les rentiers vont tous s’installer ailleurs.
      Nous sommes en train de s’isoler faisant fuir de plus en plus toutes les tetes pensantes et futurs.
      Si ceci est la realité et que Hollande prend les commandes je ne crois pas qu’il pourra assumer son mandat jusqu’au bout.
      François Hollande est un démagogue. BRAVO !!!!!!!

  18. Lablatius dit :

    Mais non, c’est pour le plus grand bien du peuple, que l’on maintient exprès dans l’ignorance !:)

  19. vivelafrance dit :

    Lorsque l’on emploit certains termes economiques il est clair qu’il faut bien en comprendre la signification merci pour le rappel puisque c’est bien l’objectif de cet article.

  20. Homo-Orcus dit :

    Test

  21. Willy dit :

    Que pensez-vous de l’analyse d<Olivier delamarche qui pense que le dollar ne vaut pas le prix du papier qui sert a l imprimer. http://www.egaliteetreconciliation.fr/Entretien-avec-Olivier-Delamarche-par-le-site-onnouscachetout-com-10896.html vous pourrez voir sa video. Pourriez-vous me donner votre avis. Des moments tr'es difficiles s<annoncent pourquoi en parle-t-on si peu ^

Les commentaires sont fermés.