A propos de Charles Gave

Qui suis-je?

A la question, certes, insolente d’un ami bloggeur que je vous soumet:
Mais Monsieur, ne seriez-vous pas Warren Buffet par hasard”, je vous livre ma réponse, en guise de présentation de l’auteur.

“Cher Monsieur, je sens comme une légère ironie chez vous? Ma carrière est assez simple. J’ai crée la première société sur la recherche en allocation d’actifs en France en 1973 (Cecogest).Je suis parti pour Londres en 1981 ne voulant pas vivre et élever des enfants dans un pays ou il y avait des ministres communistes. Là, j’ai crée une société de gestion institutionnelle dont j’étais le “chief investment officer” qui au moment ou je l’ai vendu gérait plus de $ 10 milliards de dollars. Retrouvant ma liberté en 1998 , j’ai crée une nouvelle société de recherche à Hong-Kong qui a aujourd’hui plus de 800 clients dans 60 pays et chaque jour nous sommes lus par 17 000 personnes, tous des gérants de fond.
En parallèle, j’ai crée une société de gestion de fonds à Hong-Kong qui gère aujourd’hui un peu plus d’un milliard de dollars. J’ai eu avec mon épouse quatre enfants et suis l’heureux grands-pères de neuf petits enfants.
Certes, je ne suis pas Warren Buffet, mais pour un gars qui a commencé avec un papier et un crayon et qui était le quatrième enfant d’un officier de l’armée de terre, je me suis débrouillé honorablement avec les moyens du bord.
Amicalement
C.G

34 commentaires pour A propos de Charles Gave

  1. Ping : A paraitre dans le JDF- « L’Etat est mort! Vive l’état » « L'Etat est mort! Vive l'état

  2. Ping : Charles Gave se fait multimédia : un livre évènement et un blog pour dialoguer avec ses lecteurs « le blog a lupus…un regard hagard sur l'écocomics et ses finances….

  3. C’est marrant comme mode de communication. Je comprend que vous y passiez du temps. CG

  4. Ping : « L’État est mort, vive l’État ! . Dans un livre choc, Charles Gave dénonce l’hypertrophie de l’État et son corollaire, l’endettement croissant. « le blog a lupus…un regard hagard sur l'écocomics et

  5. Ping : Quatre règles à suivre dans la gestion de portefeuille par Charles Gave « le blog a lupus…un regard hagard sur l'écocomics et ses finances….

  6. Ping : Hourra! La France est à l’aube d’une nouvelle révolution « le blog a lupus…un regard hagard sur l'écocomics et ses finances….

  7. Gudule dit :

    Merci Charles d’avoir créé ce site et ce blog (d’autant plus qu’il est fort difficile pour une personne lambda d’être admise dans le saint des saints qu’est gavekal.com 😉 ).

    Deux questions pour ouvrir la discussion, s’appuyant sur des faits très « terre-à-terre » :

    1) Quelle est votre opinion sur l’inflation en Europe et en France, et comment voyez-vous son évolution ?

    A ce que je sais, le point de vue officiel est que l’inflation est modérée (cf. l’estimation de 1,5% / an de l’INSEE), bien qu’en coulisse certains semblent espérer un scénario d’euthanasie du rentier.
    Mon point de vue (et celui de mon entourage collègues, famille) est que ce chiffre est très sous-estimé, avec des hausses observées de 10%, voire plus sur beaucoup de postes de dépense « contraints » (énergie, transports, impôts locaux, etc.).
    D’autre part, lorsque les prix n’augmentent pas, certains mécanismes sournois (dénoncés par les associations de consommateurs) sont mis en place, par exemple dans l’alimentation : diminution des poids et quantités, reconditionnement (emballages plus petits), etc : ca sent la restriction !
    Enfin, l’augmentation de 10-20% / an des prix de l’immobilier à Paris montre que beaucoup ne savent plus où placer leur argent (la bourse et les bons du trésor -via l’Assurance Vie- n’ont plus la cote) et anticipent une inflation future très importante.

    2) Comment investir son patrimoine lorsqu’on vit en France ?

    Si l’on peut se réjouir -pour le moyen terme- de la disparition probable du « social-clientélisme », il semble probable également que cette disparition ne se fera pas sans dégâts. Que faire sur le radeau de la méduse, lorsqu’il est sans doute trop tard pour nager vers des rives plus clémentes ?

    • Cher lecteur
      Vos question sont interessantes
      Commencons par la deuxieme
      Le recours a la l’endettement comme un moyen d’acheter la paix sociale au travers de ce que j’ai appele le social clientelisme est en train d’arriver a sa fin. Le choix va etre la reforme de l’Etat ou la faillite et les difficultes « a la Grecque »
      Pour se proteger la meilleure solution est sans doute d’acheter des actions dans des pays qui ne connaissent pas ces difficultes (Suede, Canada, Pays d’Asie..) Pour la partie qui doit demeurer en France, la solution consiste a acheter les actions de societes qui sont deja sorties de la nasse, du style Air liquide, LVMH etc… qui representent des societs qui realisent plus de 75 % de leur chiffre d’affaire en dehors de France. Si la France cree un risque systemique en refusant de se reformer, la volatilite sera tres forte sur les marches, mais en tout etat de cause vous aurez quelquechose qui retrouvera son pouvoir d’achat des que la crise sear finie. Evitez toutes les obligations francaises, banques, compagnies d’assurance, service publics francais
      Venons en a la deuxieme
      L’inflation est tres difficile a mesurer comme chacun le sait. il ya quelques annees , j’ai ecrit un papier qui s’appelait  » il na jamais ete aussi cher d’etre riche » dans lequel je montrais que les biens et services que les gens fortunes achetaient montaient comme des fusees.
      C’est encore plus le cas aujourd’hui
      Je sais aussi que tout le monde me dit que les prix ont beaucoup monte depuis l’euro
      Un certain nombre de choses ont baisse, du type informatique, telephonie, voyages aeriens, vacances a l’etranger en raison de la force de l’euro, mais j’ai en effet l’impression que la vie de tous les jours est plus chere
      En ce qui concerne les impots locaus, seule l’Allemagne publie un indice des prix avnta et apres impots (locaux ou indirects), et depuis 1990 la plusse grosse partie de la hausse des prix vient bien des prelevements etatiques
      Sur ce dernier point, je ne peux guere vous renseigner.
      Alez peut etre sur le site de l’INSEE ils ont peut etre des indices differents selon les categories socio professionelles
      Amicalement
      CG

      Je suis absolument persuade que le gouvernement francais qui a desesperement besoin d’argent ne va pouvoir le trouver qu’en augmentant la TVA (taxer la consommation) et en augmentant massivement les impots sur l’immobilier ou toute la richesse des francais s’est refugie. De ce fait, je suis tres inquiet sur l’immobileir de residence , qui en plus est a des niveaux qui interdisent tout achat a un simple salarie

      • JMB dit :

        Bravo, d’abord, pour votre livre qui m’a passionné par sa clarté rigoureuse.
        Et merci aussi pour votre début de réponse sur la stratégie possible d’un particulier face à la vague de fond qui nous menace.
        Pour un pays comme la France situé dans la zone euro, zone euro sous la coupe d’une Allemagne qui ne veut pas d’une perte de confiance dans la monnaie, ce qui s’annonce, les relances par l’emprunt étant arrivés au bout, n’est-ce pas une forte récession, voire dépression grave, à cause de la chute de la consommation, du chômage, de la hausse des impôts ? Dans un tel contexte, j’ai du mal à voir l’immobilier, à la rentabilité pire que médiocre, se maintenir. Qu’en pensez-vous ? Et si à terme, il y a rééchelonnement de la dette publique, n’est-ce pas le placement préféré des Français, l’assurance-vie, qui est menacé ? Même si vous préférez les actions, avoir une partie en or physique, plus liquide que l’immobilier, n’est-il pas une sorte d’assurance ?

  8. Cher Monsieur
    Le cout marginal d’extraction d’une mine d’or est d’environ ^$ 600/once
    Son prix est de $1300
    C’est donc dire que vous payez la prime d’assurance environ $700 soit plus du double de la valeur intrinseque du metal precieux, ce qui me parait cher, mais je peux me tromper bien sur. L’indice CAC valorise en or est vraiment tres bas…
    En ce qui concerne l’activitee economique, une remarque s’impose.
    Si les autorites ne suivent qu’une politique de reductons des depenses publiques sans les accompagner de mesures de dereglementations et de privaisations (politique de l’offre), alors votre scenario est le plus probable.
    Si par contre, comme cela a ete fait en Suede ou au Canada,nous avons de vraies privatisations et une sortie de l’etat des secteurs ou il na’ rien a faire, alors la croissance accelere et le poids de la dette diminue et nous sommes sauves
    C’est toute la difference entre un conservateur et un liberal.
    Si nous choississons le conservatisme, nous sommes foutus, autant que si nous choissisions le socialisme
    Amicalement

    • FMANTELIER dit :

      bonjour,

      j’ai un peu de mal à vous suivre dans votre dernière réponse:
      en effet, vous dites que « l’indice CAC valorisé en or est très bas », mais comment faites vous une telle conversion ??

      De plus, vous n’avez pas répondu à JMB qui vous parlait d’assurance vie, placement préféré des français, dont l’essentiel est composé de « fonds Euros » dits garantis par les compagnies d’assurance.
      De quoi sont composés ce fonds Euros et que deviendraient-ils en cas de faillite de l’Etat, et par suite des Compagnies d’assurance ??
      Cordialement

  9. Ping : QE2 Conséquences et inconséquences : “La Fed est notre banque centrale et votre problème” « le blog a lupus…un regard hagard sur l'écocomics et ses finances….

  10. Houdan Michel dit :

    Bonjour,
    D’après la théorie que la déflation arrive, la chine ira mal par la baisse de la consommation des européens et des américains, donc les actions ne seraient pas un bon placement, même en Asie. Il n’y a que le cash qui prend de la valeur. La déflation devrait arriver avec les défauts de remboursement des acteurs privés, pris à la gorge. Quand il s’agit des états je ne sais pas trop ce que cela peut provoquer, sauf le cas extrême de l’ hyperinflation, ce qui serait peut-être une opportunité aussi de refaire une meilleure société, grosse question. Que pensez-vous de cela et du risque que la chine dépende ( encore ) beaucoup de notre bonne santé économique?

    • Cher Monsieur
      Aussi curieux que cela paraisse, la Chine et tous les pays emergents ne manifestent aucun signe de deflation mais tout au contraire d’inflation.
      A ce phenomene, une explication toute simple: Un certain nombre de ces pays maintiennent leur taux de change a des niveaux tres sous evalues, au nom de principes mercantlistes fort dangereux et ne laissent pas les citoyens du pays investir en dehors de leur pays en maintenant des controles des changes. Le recyclage de leurs excedents exterieurs ne se fait pas par le secteur prive mais passe par la banque centrale qui achete des obligations de l’Etat americain ou francais, permettant a celui ci de se financer a bon compte et a taux bas, ce qui est un desastre
      De ce fait, le masses monetaires en Asie montent tres fortement et l’inflation locale suit
      Une politique raisonnable consisterait a laisser les monnaies asiatiques monter, ce qui ferait baisser la pression inflationniste chez eux, et creerait des debouches chez nous, ce qui serait une bonne chose
      Comme ces pays refusent de reevaluer, l’argent disponible dans le systeme se precipite vers les matieres premieres, l’or, le petrole qui montent, ce qui fait baisser le nivau de vie de tout le monde sauf de quelques potentats au moyen orient
      Bref, nous avons un vrai probleme;
      Les Etats Unis veulent suivre une politique Keynesienne qui toujours et partout a echoue , d’ou la hausse de l’or et des matieres premieres,
      la Chine veut suivre une politique mercantiliste qui lui a reussi jusqu’ici mais qui est insoutenable a long terme pour les autres pays, d’ou les craintes d’une dislocation du systeme
      Comme toujours, en bon optmiste que je suis, je pense que la raison va l’emporter.

      Deja l’electorat Americain a fait savoir qu’il ne voulait plus d’une politique Keynesienne et deja les autorites US ont subi l’une de leurs plus garndes defaites diplomatiques en Coree, ou ils ont ete completement isoles.
      Ce n’est pas une defaite des USA, mais un deroute du Keynesisnisme.
      Reste a faire bouger les autorites Chinoises…
      ce qui pourrait se produire plus vite que les gens ne le pensent
      La defaite de Keynes est enterinee
      Reste a defaire une fois de plus les mercantilistes
      Esperons..
      Amicalement
      CG

  11. Houdan Michel dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre réponse. La question reste de savoir si on va avoir une déflation très forte chez nous et si cela va faire baisser la croissance en Chine. Dans ce cas il ne faut pas acheter des actions, ni ici, ni en Chine ou autres émergents, et rester en cash. Pour les obligations, je ne sais pas. Quand à l’hyperinflation chez nous, peu d’économistes en parlent dans le détail car peut-être que cela serait un grand désastre (guerres?) et que personne ne sait combien d’années il faudrait pour rétablir l’équilibre social et économique mais cette éventualité est évoquée rapidement comme une conséquence logique de l’impossibilité dans laquelle nous sommes de rembourser l’énormité de la dette publique et privé ( en Europe, au USA, au Japon et autres nations ). Je ne crois que vous n’ayez pas pousser votre réflexion jusqu’à ce point. Vous dites bien qu’il y a un vrai problème mais vous êtes optimiste.

  12. Ping : Et c’est reparti…par Charles Gave « le blog a lupus…un regard hagard sur l'écocomics et ses finances….

  13. RONGIER GILLES dit :

    Bonsoir M. GAVE,
    Merci pour votre livre, le constat est affligeant mais je rencontre peu de personnes informés, ou bien préfèrent elles pratiquer la politique de l’autruche, comme nos homme politiques. Toujours les 80/20 le système est abérent mais pour le moment il tient, voilà se que tout le monde se dit en général.
    Nos politiques ne réagissent pas car la population n’est pas prête, et d’un point de vue électorale se serait dramatique. Ils ne veulent pas risquer de perdre leurs places en « or ».
    Le citoyen lui s’est laissé bercer par le chant des syrènes… Mais le reveil sera peut-être violant !
    Je suis entrepreneur depuis 17 ans et suis épuisé de voir la façon celon laquelle notre pays est géré, faut-il partir entreprendre ailleurs ?
    Cordialement.

  14. Cher Monsieur
    Comme l’a dit le premeir ministre Luxembourgeois mr Juncker, » tous les hommes politiques savent ce qu’il faut faire Ce qu’ils ne savent pas c’est comment etre reelu en le faisant »
    Sur l’entrepreneur en France, en 1981, j’ai pris la decision de quitter la France avec femme et enfants
    je ne regrette pas de l’avoir fait
    Nos sommes cependant proches du denouement et j’envisage de rentrer quand la crise aura vraiment commence
    Amicalement
    CG

    • Vincent dit :

      Bonjour,
      Tout d’abord, bravo pour ce blog et pour vos autres actions.

      >Nos sommes cependant proches du denouement et j’envisage de rentrer
      > quand la crise aura vraiment commence

      Je crois aussi que nous ne sommes pas loin du dénouement, ou au moins d’un 1° dénouement. (Ceci dit, une des 1° « compétences » de nos politiques étant de différer ad nauseam, ça peut encore durer.)
      Néanmoins, quand on voit :
      – l’exemple de l’Argentine : qu’est ce que le fait d’avoir failli y a fondamentalement changé ?
      – plus de 30% des français pensent encore qu’il y a trop de capitalisme en France !!!
      Et bien, je me dis qu’il faudra au moins une génération, voire 2, pour que le pays réatterrisse dans la réalité, si jamais il le fait car cela ne me parait pas franchement gagné.
      La culture de la dette imprègne profondément les comportements, les cerveaux et l’ensemble du système (jusqu’au plus petits capillaires ama). Je ne crois pas que même la faillite suffise à dessiller la frange de la population qui terrorise intellectuellement le pays et lui fasse baisser les bras. Au contraire, l’ensemble des médias du système nous expliquera que c’est la faute à l’ultra-libéralisme dont nous sommes les champions … et ce message risque bien d’être gobé (comme d’habitude depuis 30 ans) par le restant de la population.

      Enfin, bon retour dans ce pays de fous si la faillite se concrétise enfin. Je l’attends aussi avec une certaine impatience car cet état de suspension actuel où personne ne semble voir le mur dans lequel nous fonçons, où la folie a le statut de réalité et où la réalité a le statut de folie, devient de plus en plus insupportable.

      Bien cordialement
      Vincent

  15. Bonjour,

    Merci de mettre vos connaissances financières au service de ceux qui sont ignorants en ce domaine. Ayant lu vos 3 derniers livres qui me paraissent plein de bon sens et qui sont accessibles à tous, je suis persuadé que nous allons vers une crise sans précédent…
    Cela m’amène à vous poser une question: « compte tenu de l’état des finances mondiales, qu’est-ce qui vous permet de penser que le franc suisse ou la couronne suédoise résisteront à l’explosion de l’euro ? En effet ces deux monnaies reflètent des économies qui sont étroitement imbriquées dans le système européen, or, si ce système explose (ce qui serait la meilleure des choses qui puisse nous arriver), ces économies seront très affectées par ce crash ? De plus, elles ne seront pas les seules affectées, les USA et les pays asiatiques seront aussi gravement touchés, on pourrait donc estimer que l’ensemble du système économique mondial qui est endetté au-delà de notre capacité d’imagination, explosera lui aussi ? »

    A ce moment là, la question qui se posera à chacun d’entre nous sera d’abord: – –
    « comment assurer la subsistance de nos familles ? »

  16. Ping : Comment préserver son épargne en cas de fin de l’Euro ?

  17. Ping : Comment préserver son épargne en cas de fin de l’€uro ? | PatrimoineAutonome.Com est EN CONSTRUCTION

  18. Fb dit :

    Bonjour Monsieur,

    Compte tenu de la situation économique, je me demande comment préserver la
    Valeur de mon épargne.
    Je me dis que l’immobilier, même résidentiel, mais très bien placé, pourrait d’abord constituer un rempart contre l’inflation, tout en restant un actif assez liquide (selon sa situation bien sur).
    Je lis, ici ou la, des avis très différents.
    Qu’en pensez vous?

    Amicalement

    Fb

  19. Free dit :

    Bonjour Mr Gave,

    apres avoir lu plusieurs de vos livres, j’ai recemment commence Capitalism 4.0 d’Anatole Kaletsky.
    Je le lis en anglais et j’ai l’impression que Mr Kaletsky se presente comme economiquement modere quoiqu’en le lisant, j’ai plutot l’impression qu’il soutient massivement l’intervention de l’Etat a travers la politique monetaire et fiscale… Il enonce meme en principe la fuite en avant de la dette, car « something will come up » et resoudra tout ca. Il refute au passage un quelconque devoir de rembourser et laisse cela au generations futures, qui « de toute facon vivront mieux »

    etes-vous completement oppose ideologiquement a votre associe ou l’ai-je mal compris???

    Cordialement,

  20. SOULE-NAN dit :

    Auteur du livre intitulé : « Et si on faisait la révolution fiscale ?… » (sous-titre : le Bonheur fiscal pour tous), j’ai récemment créé le blog intitulé : REMBOURSER LA DETTE PUBLIQUE SANS APPAUVRIR LES CITOYENS. Je crois que le principe fiscal proposé dans ce blog pourrait vous intéresser compte de vos préoccupations légitimes concernant la compétitivité économique insuffisante, les capacités d’épargne et la liberté des citoyens drastiquement réduites par la fiscalité actuelle.
    Bien à Vous
    Cordialement.

  21. PAYRE JEAN JACQUES dit :

    Une question Mr GAVE
    Pour mieux comprendre le Liberalisme, quel livre simple et d’approche basique pour qui n’a jamis fait d’Eco, me conseillez vous
    En vous remerciant

  22. Humbert dit :

    merci de nous faire partager votre analyse, une des seules pertinentes.
    Je suis avide de vous lire et souhaite faire connaitre vos. observations.

  23. Anonyme dit :

    Merci pour tous vos conseils et explications.
    Les obligations il ne faut plus compter dessus, est-ce que acheter des actions indiennes cotées en dollars et des actions en Amérique Latine également cotées en dollars vous semble un bon plan pour sauvegarder les quelques économies qui fondent rapidement ?
    Si la zone euro explose que deviendront nos quelques euros restants ?
    Merci pour votre avis
    Bien cordialement
    Monique

  24. Bonjour, ne sachant comment vous joindre, j’ai tropuvé un de vos articles très intéressant et je l’ai publié sur mon blog :
    http://observatoiredumensonge.wordpress.com/2012/09/03/la-france-galope-vers-la-depression-economique/

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s